ROCK: Dananana quoi?

Une invasion venant des îles britanniques est prévue ce weekend à la Rockhal : Dananananaykroyd et Kaiser Chiefs nous rendent visite.

Ils sont fous ces Britanniques: Dananananaykroyd et Kaiser Chiefs.

Avec un nom à rallonge quasiment imprononçable par le commun des mortels, évoquant l’acteur américain Dan Aykroyd, emblématique des années 80 plus connu pour ses rôles dans les succès cinématographiques tels que Ghostbusters et The Blues Brothers, le sextet écossais a cependant réussi à se faire une petite place au soleil avec son indie-rock décomplexé aux structures novatrices et à l’énergie rafraîchissante.

Créé début 2006 à Glasgow par le batteur James Hamilton et le guitariste David Roy, le line-up du sextet actuel est rapidement complété par quatre amis de longue date : Duncan Robertson à la guitare, Laura Hyde à la basse, Calum Gunn à la batterie et Giles Bailey au chant. Après deux mois à peine d’existence, le groupe fait ses premiers pas sur scène pour ensuite ne plus jamais la quitter. Après quelques changements au sein de la formation, le départ du chanteur Giles Bailey remplacé par le batteur Calum Gunn (décidément la vie dans un groupe ressemble à une sitcom) et le départ du batteur James Hamilton remplacé par les deux nouveaux cogneurs de fûts Paul Carlin et John Baillie Junior, le groupe peut enfin donner libre cours à sa créativité débordante et à sa faim sans limite de concerts.

Quelque part entre la rage incontrôlable de At the Drive-In, le goût pour les dissonances hérité d’un certain Sonic Youth et un esprit bricoleur et très « j’menfoutiste » proche de l’école de Pavement, les six furieux de Glasgow balancent leur pop bagarreuse aux forts relents punk-rock. Après la sortie d’une poignée de E.P. sur le label Moshi Moshi et la remarquée Sissy Hits en 2008, Dananananaykroyd est rentré en studio l’année dernière avec le producteur Machine plus connu pour ses collaborations avec des pointures telles que Lamb Of God, White Zombie ou bien encore King Crimson.

Cette année, l’agenda des glaswegiens va encore une fois prendre un aspect des plus remplis, en effet, ils auront la chance de parcourir toute l’Europe avec l’une des formations les plus en vue du pop-rock britannique, Kaiser Chiefs, et ce pendant plus d’un mois dans des salles de très grande capacité : on a connu pire comme première expérience de tournée européenne pour se faire connaître du plus grand nombre !

Aujourd’hui, avons-nous encore besoin de présenter Kaiser Chiefs, ces quatre trublions originaires de Leeds ? Après un premier album « Employment » bien bourré de tubes à ne plus savoir quoi s’en faire tels que « Everyday I Love You Less and Less » ou bien « I Predict A Riot » et des prestations scéniques ayant laissé à genoux une bonne partie du public (y compris leur chanteur Ricky Wilson ayant effectué certaines dates la jambe dans le plâtre), la formation persiste et signe en 2007 avec la sortie de « Yours Truly : Angry Mob » contenant son hit radiophonique – bombardé à l’époque toutes les dix minutes – « Ruby » gâce auquel la joyeuse bande effectue des tournées dans des salles prestigieuses et autres festivals. L’année dernière aura vu leur retour avec un album moins radiophonique mais plus dansant « Off With Their Head » qui les ramène à la Rockhal en ce mois de janvier.

Il y a fort à parier que peu de monde choisira de dépenser trente Euros pour la seule prestation de Dananananaykroyd, groupe aujourd’hui inconnu, en première partie des Kaiser Chiefs, mais que ceux et celles qui assisteront au concert ne viennent pas en retard car ils pourraient rater une prestation qu’ils n’oublieront pas de si tôt. Si toutes les premières parties pouvaient être si intéressantes, alors peut-être le public serait toujours au rendez-vous dès le début des festivités.

 

Plus d’infos :
www.myspace.com/dananananaykroyd
www.myspace.com/kaiserchiefs
www.rockhal.lu
à la Rockhal, ce vendredi, 23 janvier 2009.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.