Festival : Pensez printemps !

Pour sa quinzième édition, le festival Out of the Crowd ne change rien à son ambition de montrer les dernières évolutions de la musique contemporaine dans la joie et la bonne humeur.

Photo : Beak>

La bonne nouvelle en premier : l’Out of the Crowd 2019 n’est pas annulé pour cause de deuil national. Contrairement à la ville d’Esch-sur-Alzette qui vient de reporter sa Nuit de la culture à septembre (plus de détails dans notre édition online), le collectif Schalltot maintient son festival à la date prévue, ce samedi 27 avril.

La programmation est comme d’habitude concentrée sur quelques poids lourds du moment, des découvertes, ainsi que des artistes locaux qui s’harmonisent avec le reste. mehr lesen / lire plus

Indie-Psychedelica: Kraut aus dem Rübenkeller

Krautrock ist nicht tot, er riecht nur komisch – und auch ein bisschen kosmisch: Die amerikanische Band Cave belebt den vintage Musikstil auf ihre Weise.

Mehr als verdammte
Hippies: Cave.

Wo genau der Name Krautrock herkommt, daran scheiden sich die Geister. In den späten 1960ern und frühen 1970ern bezeichnete er die Musik von einer ganzen Reihe von westdeutschen Rockbands, die sich – jede auf ihre Art – vom Mainstream absetzten: Gruppen wie Can, Tangerine Dream oder Amon Düül gehören zu den noch heute bekanntesten Repräsentantinnen des Genres. Sicher ist auch, dass Kraut ironisch gemeint war und sich wohl auf die englische Bezeichnung „Krauts“ für die bösen, barbarischen Deutschen bezog, dass der Konsum von Krautrock mit dem Konsum eines gewissen anderen Krauts zusammenhängen könnte. mehr lesen / lire plus

Ces photos montrent-elles la déportation de Juifs luxembourgeois?

La question de la transmission de la Shoah sera évoquée lors d’une table ronde organisée mercredi prochain, quatre ans après la sortie du rapport Artuso.

Le woxx a retrouvé deux photos non datées vendues sur eBay en avril 2018, censées montrer…

La déportation des Juifs reste sans image au Luxembourg. Or récemment le woxx a trouvé sur internet ces photos non datées, vendues sur eBay en avril 2018. Sauf que les pages les affichant n’existent plus. Même si Google a conservé leur trace – malheureusement dans une résolution qui est loin d’être optimale et ne permet pas de visionner les photos dans leur taille originale. mehr lesen / lire plus

Indie : Nouvelle vague

En invitant The Wave Pictures, le Gudde Wëllen fait – encore une fois – preuve de son bon goût. Les Britanniques insufflent à la musique indé une authenticité rarement entendue.

Ils ne sont pas nés de la dernière vague : The Wave Pictures.

Une des spécialités des îles britanniques, à part le thé, les fish and chips et la folie sans fin du Brexit est certainement leur aptitude à faire naître des joyaux de la musique pop. Là où sur le continent elle est souvent rébarbative et ennuyeuse à force de toujours vouloir reproduire les mêmes schémas radio-compatibles, elle semble avoir trouvé chez les British la source de l’éternelle jouvence musicale. mehr lesen / lire plus

Présentation de CD : Des passerelles au féminin

Longtemps méconnue dans son propre pays, la compositrice luxembourgeoise Helen Buchholtz (1877-1953) est revenue sur le devant de la scène il y a moins de 20 ans. Un nouvel enregistrement de ses compositions sera présenté ce vendredi 5 avril à Ettelbruck.

Gerlinde Sämann (soprano) et Claude Weber (pianiste) associeront la musique de Helen Buchholtz à celle de quatre de ses consœurs contemporaines. (Photo : Severine Schweiger, Munich )

D’elle, même les spécialistes ne connaissaient encore en 1998 que le nom et quelques lieder archivés à la Bibliothèque nationale de Luxembourg. Pourtant, Helen Buchholtz, née à Esch-sur-Alzette en 1887, a composé quelque 135 œuvres désormais répertoriées – dont seules 16, il est vrai, ont été publiées de son vivant. mehr lesen / lire plus

Théâtre : L’exil en scène

Réunir une classe d’accueil et des jeunes du Burkina Faso pour une soirée de théâtre pas comme les autres, tel est le défi relevé par les ONG SOS Faim et ASTM, avec la troupe burkinabè Arcan.

Travail collectif en salle de classe avant la grande soirée ce vendredi. (Photo : ASTM)

Tout est encore calme au deuxième étage du bâtiment principal de l’abbaye de Neumünster. Des gens s’affairent à dresser des tables pour une petite trentaine de personnes, qui vont bientôt casser la croûte ensemble – sans bien (encore) se connaître. Il s’agit d’un côté de jeunes issu-e-s de la classe d’accueil du lycée technique de Bonnevoie (LTB), de l’autre de jeunes Burkinabè : ensemble, ils répètent une pièce, « Le rêve d’un monde ailleurs », plutôt composé de deux pièces d’ailleurs. mehr lesen / lire plus

Théâtre : Dandin traverse l’Atlantique

S’appuyant sur la résonance actuelle de la farce tragicomique de Molière, le Centaure propose un « George Dandin » revisité en dystopie hollywoodienne. Une adaptation où les intentions fusent, mais où l’on se perd un peu.

Une atmosphère hollywoodienne : le fil conducteur de la mise en scène d’Anne Simon. (Photo : Bohumil Kostohryz)

Même si leur langue a quelque peu vieilli, bien des pièces de Molière restent d’une actualité criante. C’est le cas pour « George Dandin », portrait d’un riche paysan parvenu qui acquiert un titre et une respectabilité grâce à son mariage avec Angélique, aux parents nobles mais désargentés. mehr lesen / lire plus

Humanité et nature : Histoire triste

Lundi prochain, on reviendra trois millions d’années en arrière. Le conférencier et auteur Laurent Testot analysera la guerre que mène depuis toujours l’espèce humaine contre son environnement naturel.

Le « Singe » est un animal « déchiré entre deux sentiments contraires (…) : d’un côté il est très emphatique (…), et en même temps il peut être extrêmement violent. » « Singe » désigne l’espèce humaine, et c’est le premier terme choisi par Laurent Testot pour présenter son livre dans une vidéo intitulée « En deux mots ». Mais rassurez-vous : lundi prochain, lors de sa conférence à l’Altrimenti, l’auteur et journaliste ne parlera pas que de singeries. mehr lesen / lire plus

Rap-metal : Pas si innocent

No One Is Innocent (re)passe à la Kulturfabrik d’Esch – l’occasion de voir ou de revoir un groupe français parmi les plus prolifiques, mais aussi discrets, de ces dernières décennies.

De l’ambiance pure attendra les fans de No One Is Innocent à la Kufa. (© www.nooneisinnocent.net)

Le début des années 1990 était la dernière époque où la musique pouvait encore être la preuve d’une certaine effervescence, d’une rage créatrice. Depuis, c’est le business qui règle ce qu’on écoute à la radio ou en streaming. Mais croire que cette dernière période créatrice n’a apporté que la vague grunge serait passer à côté d’une autre tendance – celle du rap-metal. mehr lesen / lire plus

Huit ans après : Soirée « Fukushima » à Longwy

Demain jeudi 14 mars à 20h, Greenpeace invite à une séance cinéma-débat au Kinepolis Longwy.

Le 11 mars 2011, le Japon est secoué par un séisme, suivi d’un tsunami et de la triple catastrophe nucléaire de Fukushima. L’équipe du premier ministre, Naoto Kan, tente de faire face à cette situation. Que s’est-il passé réellement à la résidence de Kan au moment de la pire crise de l’histoire du pays ? La vérité a-t-elle été entièrement révélée ? Greenpeace invite à une soirée ciné-débat autour du film « Fukushima, le couvercle du soleil » qui aura demain jeudi 14 mars 2019 à 20h au Kinepolis Longwy. mehr lesen / lire plus

Schizophrénie : une semaine de conférences

 

« Three Studies for a Self-Portrait », Francis Bacon, 1967

La schizophrénie, maladie encore méconnue et complexe, touche environ 1 % de la population. Au Luxembourg, sa prise en charge est loin d’être optimale.

Une semaine de conférences, le soir, dans plusieurs hôpitaux du pays, tel est le programme de la troisième édition des Journées de la schizophrénie, organisées par l’Association des familles ayant un proche atteint de psychose (AFPL) à partir du 18 mars et jusqu’au 21 mars inclus. L’APFL, créée par un couple de parents, lutte depuis plusieurs années  pour la reconnaissance de la problématique au Luxembourg.

Lundi 18 mars, une double conférence se tiendra à l’hôpital Robert Schuman (HRS) au Kirchberg. mehr lesen / lire plus

Jazz/Pop/Folk: Garantiert ohne Testosteron

Am 8. März gehört das Prabbeli in Wiltz ganz den Frauen – zumindest die Bühne, auf der Claudine Muno und Hanne Hukkelberg auftreten werden.

Hanne Hukkelbergs Musik ist eigenständig und anders, aber bestimmt nicht eintönig.

Nachdem der Weinstein-Skandal die Filmbranche erschüttert hat, werden nun auch ähnliche Vorfälle aus der Musikindustrie enthüllt und ein weiteres trauriges Kapitel in Sachen Sexismus aufgeschlagen. Aussagen der Folkmusikerinnen Phoebe Bridgers und Mandy Moore belasten den amerikanischen Musiker Ryan Adams schwer. Der Vorwurf lautet, dass Adams ihre Karrieren gegen sexuelle Gefälligkeiten unterstützen wollte. Diese sexuellen Übergriffe sind eine mögliche Erklärung für die Unterrepräsentanz von Frauen in der Musikbranche. mehr lesen / lire plus

Electro expérimentale : Défaire pour mieux refaire

Le festival Multiplica offre de nombreuses possibilités d’entrer dans le monde virtuel, mais aussi des concerts pas comme les autres. Illustration avec les Anglais de 65daysofstatic.

Tout sauf statiques : 65daysofstatic.

Il y a des groupes qui aiment expérimenter un peu de temps en temps, et il y a ceux pour qui le dépassement de l’horizon musical est un challenge permanent. 65daysofstatic fait définitivement partie de cette dernière catégorie. Fondé en 2001 à Sheffield en Angleterre, le groupe évolue dans une imagerie tirée de films de John Carpenter (son nom serait tiré de « Stealth Bomber ») et de sons lourds et compliqués. mehr lesen / lire plus

Opéra contemporain : Silence, ça chante !

La semaine prochaine aura lieu au Luxembourg la création mondiale de l’opéra de chambre « En silence », mis en scène par Solrey sur une musique d’Alexandre Desplat. L’ensemble Lucilin, non content d’en assurer l’interprétation, peut s’enorgueillir d’avoir fait aboutir le projet des deux artistes.

Solrey et Alexandre Desplat : une complicité à découvrir pour la première fois dans un opéra. (Photo : Jérôme Lobato)

Avec « Kein Licht », créé en 2017 à la Ruhrtriennale et joué ensuite au Grand Théâtre de Luxemboug et en France, Lucilin a décidément eu le nez creux. Car c’est à l’issue d’une représentation à l’Opéra-Comique de Paris que Guy Frisch, directeur artistique et percussionniste de l’ensemble de musique contemporaine luxembourgeois, rencontre Alexandre Desplat et lui propose, au culot, une collaboration. mehr lesen / lire plus

Crossover: Pünktlich zurück

Nach einer langen Pause ist die Kulttruppe aus Frankreich endlich wieder zurück: Siebzehn Jahre nach dem Erscheinen ihrer letzten Platte verschlägt es Les négresses vertes auch für ein Konzert in die Rockhal.

Etwas älter geworden, aber live immer noch eine Wucht: Les négresses vertes. (Foto: Wikimedia)

Pünktlich zum 30-jährigen Geburtstag ihres Erstlingswerkes „Mlah“ hat Les négresses vertes beschlossen, ihre Fans wieder mit ihren alten Hits zu begeistern. Die Geschichte der Band begann in der Pariser Banlieue, wo sich die Musiker während wilden Partynächten im neunzehnten Arrondissement trafen und sich daraufhin dazu entschieden, gemeinsam Musik zu machen. In der Anfangszeit testete Les négresses vertes ihre Songs in Metros und auf den Straßen von Paris, dann nahm sie ihr erstes Album auf, das auf dem kleinen Label „Off The Track“ erschien. mehr lesen / lire plus

Musique expérimentale : À la recherche du son perdu

Daniel Brandt est depuis plus d’une dizaine d’années au top de la musique d’avant-garde. Connu pour son travail dans le trio Brandt Brauer Frick, il s’aventure désormais en solo.

Ne vous laisser pas induire en erreur par cette photo : la musique de Daniel Brandt est bien faite pour bouger !

Difficile à situer, la musique de Daniel Brandt est avant tout une réflexion sur l’origine de la musique elle-même. C’est une recherche quasiment spirituelle sur les sons et les effets qu’ont ceux-ci sur la psyché humaine. Depuis ses débuts dans le trio Brandt Brauer Frick, fondé à Berlin en 2008, le percussionniste, bassiste et pianiste a fait de l’exploration son credo. mehr lesen / lire plus

„Thriller Live“: Not bad, but …

Die Rockhal lockte am 30. Januar mit der Londoner Erfolgsshow „Thriller Live“ ein großes Publikum an. Eine Vorstellung zwischen Personenkult und Nostalgie.

4,5 Millionen Menschen sollen die Show, laut „Kölner Stadtanzeiger“, bisher in 33 Ländern besucht haben (Stand: 18. Januar 2019). „Thriller Live“ wurde 2009, kurz vor dem Tod des Popstars im August, in London uraufgeführt.
Copyright: Sven Darmer

Es ist eine Lache, die Pop-Geschichte schrieb: die Lache zu Beginn von Michael Jacksons „Thriller“. Mit ihr wurde  der Abend gestern auch eröffnet. Das Publikum, das auf unbequemen Stühlen hockte, antwortete sogleich mit kreischenden „Wuhu“-Rufen, Pfiffen und tosendem Applaus. Was folgte überzeugt, solange man es nicht zu sehr hinterfragt. mehr lesen / lire plus

World Music: Der Meister der Ngoni

Mit Bassekou Kouyaté kommt einer der bekanntesten malischen Musiker nach Luxemburg – bekannt ist er vor allem für seine Verdienste um die Ngoni-Laute.

Von der begleitenden
Laute zum beachteten Solo-Instrument:
Bassekou Kouyaté und seine Ngoni. (Foto: Thomas Dorne)

Bassekou Kouyaté kommt am 5. Februar mit seiner Gruppe „Ngoni ba“ ins Kulturzentrum Opderschmelz. Er ist einer der ganz Großen im an hervorragenden Musiker*innen nicht armen Mali und wurde mehrfach mit Preisen ausgezeichnet. In der Musik seiner Band kommt weder die ansonsten weitverbreitete Kora-Harfe, noch das Balafon vor und eine Gitarre wird nur gelegentlich von Gastmusikern beigesteuert.

Kouyaté spielt die uralte, 1352 zum ersten Mal in einem Reisebericht erwähnte Ngoni-Laute, die verschleppten Sklaven in Nordamerika wahrscheinlich als Vorlage für die Entwicklung des Banjos diente. mehr lesen / lire plus

Klaus Werner-Lobo in Luxemburg

Unter dem Motto „Die Welt im Griff der Konzerne“ findet am Dienstag um 19 Uhr in den Rotondes eine Vortragsshow mit dem Autoren und Globalisierungskritiker Klaus Werner-Lobo statt.

(CC BY-NC 2.0)

Im Rahmen der Sensibilisierungsarbeit der Action Solidarité Tiers Monde (ASTM) an Luxemburger Schulen stellt Klaus Werner-Lobo das 2001 erstmals erschienene „Schwarzbuch Markenfirmen – Die Welt im Griff der Konzerne“ vor, das er mit Hans Weiss („Bittere Pillen“, „Kursbuch Gesundheit“) verfasst hat und das mehrere Neuauflagen und Erweiterungen erfahren hat – zuletzt 2016. Der Autor tauscht sich mit den Schüler*innen über die Themen Globalisierung, Menschenrechte und politisches Engagement aus. Am morgigen Dienstag, 29. mehr lesen / lire plus

Théâtre : En alexandrins, s’il vous plaît

Une suite au « Misanthrope » de Molière ? C’est le défi un peu téméraire qu’a pourtant relevé Jacques Rampal en 1992. Le TOL s’est emparé de cette pièce devenue entre-temps classique, et le résultat est un bonheur de langue et de théâtre.

Le bon Dieu peut-être, mais sans confession ? Colette Kieffer et Frédéric Largier dans « Célimène et le cardinal ». (Photos : Ricardo Vaz Palma)

Certes, Georges Courteline avait montré la voie en composant au début du 20e siècle la courte pièce « La conversion d’Alceste » pour la Comédie-Française, dans le style de Molière. Mais l’entreprise de Jacques Rampal (1944-2015), qui s’est attelé à l’écriture d’une suite de l’éternel classique, est d’une tout autre envergure : ses alexandrins se déploient sur une heure et demie de spectacle. mehr lesen / lire plus