World Music: Im freien Fall

Am Freitagabend prallt in der Escher Kulturfabrik Tradition auf Moderne, ohne dass jedoch ein gewaltvoller Generationenkonflikt zu befürchten ist. Dies liegt dran, dass die Mitglieder der Band Altin Gün nicht mehrere, sondern nur eine gemeinsame Front bilden. Die Musiker*innen haben sich nämlich dem friedlichen Zusammenstoß von alten und neuen Musikwelten verschrieben.

Altin Gün im Konzert beim „Festival des vieilles charrues“ in 2018. (Foto: CC BY-SA 4.0 Thesupermat)

„Aus der Zeit gefallen“ kann einer von vielen möglichen Begriffen sein, der bei einer Schnellassoziationsrunde zu der Musik von Altin Gün aufkommt. Indes nicht im herkömmlichen Sinn, denn der Sound der Amsterdamer Musiker*innen hat weder etwas Altbackenes noch etwas Unzeitgemäßes. mehr lesen / lire plus

Théâtre : Les agitateurs se cherchent


Le Théâtre du Centaure inaugure un cycle de trois saisons avec « À la recherche des temps modernes », du duo Jacques Schiltz et Claire Wagener. Une réflexion sur l’actualité qui fourmille d’idées pas forcément poussées jusqu’au bout.

Deux minutes avant la fin du monde : Elsa Rauchs, émouvante dans un monologue qui mêle passé, présent et avenir. (Photo : Bohumil Kostohryz)

Avec ce nouveau cycle nommé « Les agitateurs », les ambitions du Centaure sont grandes : rapprocher l’actualité des spectateurs et spectatrices en raccourcissant le temps de création, de façon à faire surgir rapidement les nouvelles du monde sur scène. mehr lesen / lire plus

Indie: Einer flog übers verschlafene Nest

Am Freitagabend wird sich ein Träumer im Gudde Wëllen fallen lassen und alle um sich herum mit in die Tiefe reißen. Angst braucht man dennoch nicht zu haben. Denn auch er hat keine mehr. Sein Name ist Peter Michel (aka Hibou).

Eine etwas finstere Eule: Hibou kommt ins
Gudde Wëllen.

„Bijou, Caillou, Chou, Genou, Hibou, Joujou, Pou“. Sogar bei den lernresistentesten (und mittlerweile etwas betagteren) Schüler*innen kann das Langzeitgedächtnis eben diese Wortfolge noch zutage fördern – auch wenn sie vielleicht nicht mehr genau wissen, was es damit auf sich hat. Während die für den Französischunterricht gepaukte Aufzählung eigentlich dazu diente, sich zu merken, welche französischen Wörter im Plural auf -x und nicht etwa auf -s enden, besteht nun die Möglichkeit, die einzelnen Begriffe mit neuen Gedanken zu verknüpfen. mehr lesen / lire plus

Conférence-lunch le 28.1 : Les multinationales doivent rendre des comptes !

Etika, Attac Luxembourg et l’Initiative pour un devoir de vigilance au Luxembourg invitent à une conférence-lunch le mardi 28 janvier 2020 à 12h15 à l’Altrimenti, 5, avenue Marie-Thérèse, Luxembourg (réservation par courriel jusqu’au 25 janvier).

L’invité du jour sera le journaliste indépendant Olivier Petitjean, qui a travaillé dans les secteurs de la solidarité internationale et de l’édition, en France et en Nouvelle-Zélande. Il coordonne depuis 2017 l’Observatoire des multinationales, une plateforme de veille et d’investigation en ligne qu’il a cofondée en 2013. Elle est devenue l’une des plus importantes sources d’information sur les comportements sociaux et environnementaux des multinationales du CAC40 et au-delà. mehr lesen / lire plus

Théâtre : Poétique poisson

Pièce habile et onirique sur la différence et l’acceptation de soi, 
« Le poisson belge » sort de l’eau au TOL en janvier et février. Pour le public luxembourgeois, c’est l’occasion de se plonger dans la belle écriture de Léonore Confino.

La baignoire, véritable troisième rôle de la pièce, poisson oblige. (Photos : Antoine de saint Phalle)

Franchement, le début ne paye pas de mine. Entre ce « Grande monsieur » qui accueille cette « Petit fille » chez lui parce que les parents ne sont pas venus la chercher à l’école, le dialogue est certes amusant, mais pas particulièrement cinglant dans sa confrontation entre jeunesse et vieillesse. mehr lesen / lire plus

Musique orientale : La longue marche de l’oud

Le Trio Joubran, ambassadeur par excellence de la musique palestinienne, revient au Luxembourg pour une représentation consacrée à son dernier album, « The Long March ».

Trois frères dans le vent : le Trio Joubran. (Photo : CC BY-SA 4.0 Louis Vincent)

Samir, Wissam et Adnan Joubran sont nés avec la passion de l’oud dans le sang, pourrait-on dire : issus d’une longue lignée de luthiers, c’est tout naturellement qu’ils se mettent à jouer de ce luth oriental, instrument emblématique de la musique arabe. Et comme la fratrie est soudée, elle fonde le Trio Joubran au début des années 2000, posant déjà avec cette création un acte innovant. mehr lesen / lire plus

Urgence climatique à l’Aalt Stadhaus : « Devons-nous tous devenir des super-héros ? »

Faire face à la crise écologique sur scène et en coulisses : la compagnie Les FreReBri(des) s’est lancé un double défi. Elle a créé une pièce de théâtre sur l’éveil à la conscience écologique et a essayé de la produire avec la plus basse empreinte carbone possible. « Robert(s) » en est le résultat.

« Robert(s) » parle des questionnements liés à la crise écologique – un spectacle créé avec la plus basse empreinte carbone possible. (Photo : Jonathan Christoph)

« L’art est-il un moyen suffisant pour jouer notre rôle en tant que citoyens ? La solution est-elle dans une forme de spiritualité plus animiste ?  mehr lesen / lire plus

Ambient/indie : Sensibles des pieds

Encore trop méconnue hors de son pays, la scène musicale portugaise a pourtant plein de bonnes choses à offrir – par exemple Sensible Soccers, qui réinventent la musique ambient et emmènent leur public vers de nouveaux horizons.

Footeux au caractère maritime : Sensible Soccers représentent la douce nouvelle vague portugaise. (Photos : Sensible Soccers)

Le football au Portugal est une chose tellement sérieuse qu’il ne faut en aucun cas s’en moquer. Alors appeler son groupe Sensible Soccers pourrait être une vraie provocation, quand on connaît le culte de la virilité lié à ce sport. Heureusement que le nom est tiré d’un vieux jeu pour console Amiga et Atari ST de 1992 – à l’époque, c’était la référence pour les jeux de football virtuels. mehr lesen / lire plus

Jazz/avant-garde/indie : Brahmanes belges

Avec The Brums, le Gudde Wëllen clôt l’année avec un effet waouh ! 
Le quartette est très en vue en Belgique et étant donné sa jeunesse, on entendra encore beaucoup parler de lui.

Jouer au milieu des spectateurs au lieu de rester sur scène, un choix logique si votre groove est infernal. (Photo : The Brums)

Chères lectrices et chers lecteurs : oui, l’auteur de ces lignes concède qu’il vous a gavé-e-s pendant des années avec des crossovers entre jazz et rock indépendant, voire metal. Si vous avez suivi attentivement, vous savez dorénavant qu’il est parfaitement possible d’allier le jazz au black metal (comme avec les Norvégiens de The Shining) ou encore au metal expérimental (comme les fous furieux italiens de Zu). mehr lesen / lire plus

Electro-indie : Flûte !

Pour finir l’année en beauté, le Gudde Wëllen nous régalera avec Pick a Piper, le projet de Brad Weber – musicien canadien connu de certain-e-s par son apparition dans le légendaire groupe Caribou.

Il n’a pas piqué ses sons : Brad Weber est Pick a Piper.

Ça fait longtemps que la scène de musique canadienne n’a plus à se cacher. Certes, les voisins nordistes des États-Unis ont aussi attaqué notre ouïe et nos croyances dans le bon goût avec quelques armes de destruction massives comme Céline Dion ou Justin Bieber – n’empêche que des pointures comme Neil Young rétablissent l’équilibre. Mais si la musique canadienne est connue parmi les mélomanes, c’est surtout à cause de sa scène underground bouillonnante. mehr lesen / lire plus

Musique contemporaine : L’amour, toujours l’amour

Si le bouillonnant festival Rainy Days a clôturé son édition 2019 le week-end dernier, la musique contemporaine joue les prolongations au grand-duché ces vendredi et samedi au TNL, avec « Love & Jealousy », un diptyque d’opéras d’Albena Petrovic. Deux belles découvertes en perspective.

Tout est prêt pour un nouveau weekend musical contemporain : la répétition de « Love & Jealousy » mardi dernier au TNL. (Photo : Lucilin)

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle y a pris goût, Albena Petrovic, à ce genre toujours délicat pour compositrices et compositeurs que constitue l’opéra. Et il y a de quoi : en juin 2016, elle avait frappé fort en proposant « The Dark », la première œuvre contemporaine interprétée dans les casemates de la capitale. mehr lesen / lire plus

Théâtre : Pas si fou

Le spectacle « Un fou noir au pays des blancs » fait escale au Luxembourg à l’invitation de l’ASTM. Une occasion ludique de faire passer des messages essentiels sur les différences culturelles et la tolérance.

Pie Tshibanda : humour et sérieux au service de la cause humaine, tout simplement (Photos : Svend Andersen)

Voilà 50 ans déjà que l’Action solidarité Tiers Monde (ASTM) s’est donné pour but l’émancipation politique, économique, sociale et culturelle des peuples issus des pays dits du « Tiers Monde ». Et pour fêter dignement cet anniversaire, elle a concocté tout un programme, dont le volet culturel n’est pas le moindre. mehr lesen / lire plus

Konzert: Make Pop Great Again

Diesen Samstag tritt Adriano Lopes Da Silva alias Chaild zum ersten Mal als Main-Act in den Rotondes auf. Gerade in den letzten Monaten war der junge luxemburgische Popmusiker und Komponist immer wieder als Supporting-Act zu sehen, aber sein musikalisches Projekt hat bereits eine kreative Größe erreicht, die einen „abendfüllenden“ Auftritt weit mehr als nur legitimiert.

Pop ist für Chaild definitiv kein Schimpfwort… (Foto: Davide Picci)

Verhärteter könnten die Fronten nicht sein. Sie verlaufen zwischen (auf verbaler Ebene) gewaltbereiten Pop-Hassern und jenen, die allergisch darauf reagieren, wenn man es wagt, ihnen etwas auf dem Plattenteller zu präsentieren, das sie nicht schon in Dauerschleife im Radio gehört haben. mehr lesen / lire plus

Electro-indé : Grande dame

À 53 ans maintenant, la chanteuse islandaise Björk n’est pas fatiguée et continue de défrayer la chronique. Son passage au Luxembourg sera une occasion unique de voir son spectacle « Cornucopia », adapté de son dernier album « Utopia ».

À la voir, on doute un peu de la non-existence des elfes islandaises… (© Warren Du Preez & Nick Thornton Jone)

Résumer la carrière de Björk Gudmundsdottir en quelques lignes est chose impossible, tant elle est tentaculaire et productive. Née en 1965 à Reykjavik de parents activistes, elle a grandi avec sa mère dans une communauté hippie – où elle découvre très tôt son goût pour la musique. mehr lesen / lire plus

50 ans de l’ASTM : l’African Salsa Orchestra ce vendredi à Esch

Dans le cadre des festivités pour son 50e anniversaire, l’ASTM, en collaboration avec la Kulturfabrik, a invité l’African Salsa Orchestra à Luxembourg ce vendredi 15 novembre.

Créé en 2014 par le chanteur, tromboniste et compositeur béninois Michel Pinheiro et le trompettiste et arrangeur français Florent Briqué, l’African Salsa Orchestra emmène son public dans un voyage dans lequel les rythmes mandingues, le gospel, le rhythm and blues ou le reggae s’associent à la salsa cubaine – une salsa engagée. Michel Pinheiro évoque à travers ses chansons les problèmes de la vie quotidienne des  peuples de l’Afrique.

« Ce pont que l’orchestre installe entre les cultures africaine et cubaine est un symbole de la tolérance, de respect et mélange entre les cultures et du vivre ensemble », estime Michèle Hemmer, responsable de l’agence culturelle de l’Action solidarité Tiers Monde (ASTM). mehr lesen / lire plus

Theater: Feminismus im Wunderland

Das Kollektiv Independent Little Lies bringt nächste Woche ein Theaterstück über Feminismus, Privilegien und gesellschaftliche Veränderung auf die Bühne. Wir haben uns mit Co-Autorin Claire Thill im Vorfeld über das Projekt unterhalten.

Foto: Catherine Elsen

woxx: Wie ist die Idee für „Footnotes“ entstanden?


Claire Thill: 2017, als der erste Women‘s March stattfand, war ich gerade in Paris. Ich arbeitete an einem Audioprojekt, in dessen Kontext ich mit Menschen unterschiedlichen Backgrounds Interviews über ihre Erfahrungen vom Gehen in einer großen Stadt durchführte. Auf den ersten Blick wirkt es wie eine banale Aktivität, aber die Bedeutung des Gehens verändert sich je nach Person und Kontext. mehr lesen / lire plus

Lesung: Crème de la crème der Krimiszene

Die dänische Bestsellerautorin Katrine Engberg ist ein Star am skandinavischen Krimi-Himmel. Nächste Woche macht sie einen Abstecher nach Luxemburg. Im Gepäck: ein toter Modezar.

Foto: © Les Kaner

„Andere Male kann es sich schwer anfühlen, weil ich die Wörter rauszwingen muss, und dann denke ich, dass alles, was auf dem Papier landet, ein Klischee ist, und trivial und dürr. Un dann habe ich große Lust den Job zu wechseln“, sagt Katrine Engberg in einem Video über Schreibprozesse. „Aber meistens nur für fünf bis zehn Minuten und schon bin ich wieder bereit.“ Und das sicherlich zur Freude der Leser*innen, die „Krokodilwächter“, den Debütroman ihrer Krimi-Triologie, feierten. mehr lesen / lire plus

Théâtre : La galaxie de la perte

« Rabbit Hole », la nouvelle production du TOL, s’empare d’un sujet rarement traité au théâtre : le deuil. Véritable montagne russe d’émotions, la pièce ballotte le public entre rire et larmes avec beaucoup de sensibilité.

Une chambre d’enfant, un couple en deuil : Colette Kieffer et Jérôme Varanfrain dans « Rabbit Hole ». (Photos : Ricardo Vaz Palma)

Au début, il y a cette conversation quasi anodine entre sœurs. Izzy raconte à Becky une rixe dans un bar, où elle a frappé une femme. Puis au détour d’un mot de trop, d’une allusion appuyée, de la révélation de sa grossesse enfin, elle provoque la crise qui couvait. mehr lesen / lire plus

Konferenz: „Schluss mit der Ökomoral – Wie wir die Welt retten, ohne ständig daran zu denken“

Es ist die Aufgabe der Politik, die Konsument*innen von der Last zu befreien, immer die „richtige“ Entscheidung treffen zu müssen. Ökomoralische Vorwürfe machen nur schlechte Stimmung und bewirken gar nichts: „Verhältnisse müssen das Verhalten ändern“, so die Grundthese von Michael Kopatz vom Wuppertal Institut für Klima, Umwelt und Energie – der am Mittwoch nach Luxemburg kommt.

Gemeinsam mit einer Reihe zivilgesellschaftlicher Organisationen hat der Mouvement Ecologique den Projektleiter für Energie-, Verkehrs- und Klimapolitik am Wuppertal Institut, Michael Kopatz, zu einem Vortrag mit dem Titel „Schluss mit der Ökomoral – Wie wir die Welt retten, ohne ständig daran zu denken“ nach Luxemburg eingeladen. mehr lesen / lire plus

Indie Rock: Quand la licorne 
sonne deux fois

Rencontre musicale incongrue ce weekend à la Kulturfabrik d’Esch. Non seulement Kitshickers et Majestic Unicorns from Hell vont y présenter leur Split-EP, mais les deux groupes vont aussi tenter une expérience inédite.

Pas toujours très clairs dans leurs idées : The Majestic Unicorns From Hell. (©TMUFM)

22 ans, c’est une très longue période pour un groupe. Surtout pour une formation luxembourgeoise comme les Kitshickers. Depuis la fondation en en 1997, les musiciens ont traversé deux décennies sans jamais sombrer sur les écueils classiques qui ont brisé la nuque à tant d’autres groupes prometteurs : études, enfants et autres trucs d’adultes. Fortement inspirés par le grunge à leurs débuts, les Kitshickers, sous l’impulsion de leur guitariste (et chanteur au début) Gilles Heinisch (avec le guitariste Boris Schiertz, le seul membre de l’équipée initiale encore à bord) ont connu une évolution conséquente. mehr lesen / lire plus