INDIE: La Ferme aux dinosaures

Il y a de ces groupes, qui ne sont pas comme les autres, tout en influençant le reste du monde : Dinosaur Jr en fait partie.

Alors que la musique indépendante en est encore à ses balbutiements dans les années 80, une bande de sérieux « slackers » américains commence son épopée musicale qui malgré de nombreux rebondissements, conserve son charme intact.

C’est en 1984 que Dinosaur – le Jr ne se rajoutera que vers 1987 suite à des problèmes de copyright – se forme à Amherst dans le Massachussetts autour des figures emblématiques du Indie-Rock : Jay Mascis à la guitare et au chant, Lou Barlow à la basse et au chant accompagné du batteur Murph. A l’écoute de leur musique simple gavée aux guitares fuzz et à l’attitude totalement débonnaire, personne n’aurait prévu un tel succès et une telle reconnaissance, qui en font aujourd’hui un groupe culte, pour cette bande de joyeux lurons qui n’en demandaient sûrement pas autant.

Après avoir joué dans la formation punk Deep Wound au début des années 80, Barlow, Mascis et Murph se retrouvent quelques mois plus tard afin de travailler sur les compositions de Mascis, bien moins agressives et plus mélodiques. S’en suit en 1985 l’album « Dinosaur » qui montre un groupe à la musique qui donnera le « la » à tout qui s’entendra dans les années 90. Dinosaur Jr peut être considéré comme l’un des pionniers du genre Indie-Rock aux côtés de Sonic Youth et Pavement. Pourtant, la voix trainante de Jay Mascis et leurs influences proches du hard-rock les classent dans une catégorie à part où feedbacks, riffs ultra musclés et un sens de la mélodie quasi instantanée côtoient une éthique punk. Cette attitude plaira aux New-Yorkais de Sonic Youth qui les entraîneront à travers les Etats-Unis à de nombreuses reprises, pour ouvrir leurs concerts.

En 1988 sort le premier succès commercial du groupe, l’album « Bug » qui reste aujourd’hui l’une des pièces maîtresses du rock indépendant. Cependant, cet album marque aussi le début des tensions entre les membres du groupe. En effet, Jay Mascis contrôle de plus en plus, allant jusqu’à composer toutes les parties de batterie et à chanter toutes les parties vocales, ne laissant à Barlow qu’une chanson afin d’exprimer son talent où celui-ci crie de manière évocatrice « Why don’t you like me? ». Un an plus tard, c’est le clash, Barlow est renvoyé en plein milieu d’une tournée américaine, s’en allant fonder du coup une autre entité du rock indé US, à savoir Sebadoh.

C’est pourtant au début des années 90 que le groupe signe sur un major et connaît ses véritables succès commerciaux avec les albums « Green Mind » et « Where You Been » contenant des chansons bien moins abrasives à la production plus léchée, mais qui ne passent pourtant pas pour des mièvreries par rapport aux premiers albums du groupe. Suite au départ de Murph en 1994, Mascis sortira encore deux albums sous le nom de Dinosaur Jr afin de tirer sa révérence pour se consacrer à sa carrière solo, si tant est qu’une bonne partie de la carrière de Dinosaur Jr peut-être considérée comme telle.

En 2005, en pleine période de réunion de la part des Pixies et autres gros noms de la scène indépendante américaine, c’est avec stupeur que le monde entier apprend la reformation de
Dinosaur Jr sous sa constellation originale. De l’eau ayant coulé sous les ponts pendant quelques années, les faux frères que sont Barlow et Mascis se sont enfin réconciliés et sortent deux albums qui tiennent autant la route que les autres productions du groupe. La rancoeur ayant été rangée au placard, le groupe se permet alors de laisser libre cours à son imagination et pond en l’espace de deux années les très bons « Beyond » et « Farm », ne laissant à aucun moment les fans de la première sur le faim. Amateurs de décibels et de guitares ultra-saturées ou nostalgiques, il y a fort à parier que leur venue au Luxembourg constitue en soi un petit événement, à ne pas louper donc !

Dinosaur Jr, à l’Atelier le 25 août.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.