Réfugié-e-s: pas de réductions

Dans un article intitulé „The asylum seeker and cultural integration in Luxembourg“ paru dans le dernier bulletin de l’Asti (Astinfo), les demandeurs d’asile Hans Penandjeu Asah et Pierre Ruhanga posent la question de leur intégration culturelle – surtout dans le contexte de l’année culturelle. Les auteurs constatent que l’argent de poche de 110 euros par mois auquel ils ont droit suffit peut-être à la survie, mais ne permet pas de participer aux manifestations culturelles. Ils se demandent alors pourquoi les demandeurs d’asile n’ont pas droit à des réductions d’entrée, surtout dans le cadre d’une année culturelle placée sous le signe des migrations. A cette question, l’attachée de presse de Luxembourg 2007 ne peut que confirmer que les demandeurs d’asile n’ont pas droit à des réductions. „Sauf s’ils disposent d’une carte de chômeur, ce qui dépend de leur dossier.“ Avant d’ajouter que des réductions avaient été planifiées, et que personne ne sait exactement pourquoi celles-ci n’ont jamais été réalisées.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.