ELECTRO: Control Freaks

Après avoir fait danser des milliers de personnes tous les weekends au son de la house-music, le Melusina retrouve sa vocation d’organiser des concerts avec cette fois-ci la formation parisienne C.T.R.L.

Le Melusina va-t-il perdre le contrôle? Avec C.T.R.L., le risque est patent.

Formés il y a un peu plus d’un an dans la capitale française, les rejetons de C.T.R.L. n’ont pas chômé et ont réussi en quelques mois à peine à se produire un peu partout à Paris et en France tout en proposant un univers musical qui leur est propre, se reposant autant sur le bon rock’n’roll que sur la musique électronique qui fait danser les kids de la nouvelle génération.

Le trio, emmené par la voix sucrée de Dakota Penny, est complété par Emmanuel Mahieu à la batterie et Manuel Cortell à la guitare et au chant. Ils se décrivent eux-mêmes comme étant un croisement bâtard entre le disco-rock aux relents soul de Gossip et du minimalisme rock des White Stripes, le tout saupoudré de l’énergie electro de Gorillaz. Niveau paroles, le trio n’y va pas non plus avec le dos de la cuillère avec des textes parlant autant du diable, de la mort et du sexe. Bref, un vrai groupe de rock’n’roll qui a su trouver un nouveau souffle avec l’émergence des musiques électroniques.

Leur nom, à défaut d’avoir un album jusqu’à présent, les petits gars de C.T.R.L. se le sont fait grâce à leurs prestations scéniques enragées, diablement rock’n’roll et sexy au cours desquelles la chanteuse Dakota Penny n’hésite pas à démontrer ses talents d’« entertaineuse » et de frontwoman sous fond de décibels. Ce qui leur a valu d’ouvrir pour des formations telles que Kasabian dans des salles mythiques telles que l’Olympia. Il y aura donc fort à parier qu’ils sauront faire danser même les plus sceptiques sur le dancefloor du Melusina.

Pour chauffer le public, ont été appelé en renfort les locaux de Inborn qui eux aussi concoctent leur petite mixture bien personnelle. Formés maintenant il y a près d’une dizaine d’années, les petits gars du Nord ont aujourd’hui bien grandi et ont fait maturer leur rock de manière plutôt efficace au cours des dernières années depuis leur victoire au festival Emergenza en 2003. Après avoir sorti leur premier album « The Headtrance Session » en 2005 et leur deuxième opus « Chef-d‘?uvre » en 2007 aux fortes sonorités rock et sombres puisant leur inspiration autant chez A Perfect Circle ou bien encore les Smashing Pumpkins – 2010 marque le retour en puissance de Inborn avec des sonorités qu’on ne leur connaissait pas forcément. En effet, pendant les trois années qui ont suivi la sortie de leur deuxième album, ils ont travaillé leur songwriting et mêlent désormais les sonorités rock rageuses de leur début avec des éléments électroniques et une approche encore plus conceptuelle vis-à-vis des paroles.

Ainsi, leur dernier EP « En Vogue », sorti au mois de mars dernier, les voit évoluer dans un univers ultra personnel où rock et electro se marient de manière bestiale et relativement inédite. On est assez loin du cliché electro-rock qui fait fureur dernièrement avec l’apparition de formations telles que The Klaxons, Friendly Fires ou bien encore MGMT, car Inborn emmène son auditeur en eaux troubles en plus de le faire danser.

Plus d’infos :
www.myspace.com/inborntrance
www.myspace.com/control1music


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.