Guillotine parlementaire

La majorité parlementaire se plaît à reprocher aux partis d’opposition de n’avoir « aucune proposition concrète ». Mais lorsque l’opposition fait son travail de la manière la plus consciencieuse qui soit – c’est-à-dire en déposant une proposition de loi, la majorité n’est pas satisfaite non plus. La démonstration risque d’en être donnée jeudi prochain au parlement. A cette date, la Chambre va se prononcer sur le déclenchement de la procédure parlementaire pour la proposition de loi déposée en novembre dernier par le député André Hoffmann (déi Lénk). Le texte, accueilli avec bienveillance par l’OGBL, prévoit d’empêcher des licenciements dans les entreprises bénéficiaires. Or, la commission du travail et de l’emploi, présidée par le socialiste Lucien Lux, a émis un avis négatif. Lux n’a cependant pas jugé nécessaire de motiver cette décision en commission, arguant qu’il préférait « garder ses munitions » pour la séance plénière. Cette mesquinerie socialiste ne grandit pas la démocratie parlementaire.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.