ELECTRO POP: Corpus finnois

L’Exit07 démarre sa « troisième saison » sur les chapeaux de roues, en invitant le trio féminin et finnois « Le Corps mince de Françoise ».

Et non, elles ne s’appellent pas Françoise, et ne sont même pas françaises…

Malgré le temps plutôt morose, la saison estivale bat son plein. Les congés collectifs devraient avoir fait déserter les chantiers à partir de ce week-end, les journaux se remplir de thèmes aussi fascinants que le yoga en été et les grandes et moyennes salles de concerts pourront souffler un peu. Mais un petit village gaulois, situé à Hollerich, résiste, persiste et signe toujours. C’est l’Exit07, qui sera bien la seule issue dans le mois à venir pour celles et ceux qui passent – pour ou contre leur gré – leurs vacances en Balconie.

Avec son programme « Congés annulés », l’Exit07 met à disposition des non-vacanciers tout un menu de découvertes, dont il semble avoir le secret et les moyens financiers?

Ce seront donc les trois Finnoises de « Le Corps mince de Françoise » qui ouvriront le bal ce week-end. Derrière ce nom prêtant à confusion, se cachent trois jeunes femmes dont aucune ne s’appelle vraiment Françoise. On peut même se douter si les membres du groupe sont francophones ou non – la phrase semble avoir été glanée quelque part dans un film de la nouvelle vague française. Pourtant, leur musique est tout sauf retro-orientée. Tout au contraire, « Le Corps mince de Françoise » se situe à la pointe de la pop contemporaine. Alors que la majorité des critiques – dont le quotidien anglais The Guardian – les comparent plutôt à une énième renaissance des groupes à la Chicks on Speed, leur musique parle une autre langue. Bien sûr que leur attitude très anti-machiste, qui flaire bon le féminisme « riot girl » des années 90, et leur habitude de donner un vrai spectacle en concert, peuvent en impressionner plus d’un-e. Pourtant, à la différence de Chicks on Speed, ou de formations plus récentes comme le duo français Sexy Sushi, la musique des trois demoiselles de Finlande est recherchée. Et ne se compose pas uniquement de quelques beats minimalistes propres à être le background sonore des paroles souvent dénuées de sens. Non, « Le Corps mince de Françoise » produisent des mélodies souvent lumineuses, portées par des samples ingénieux et pratiquent un jeu de voix plutôt subtil – alliant des chantonnements aériens à des passages carrément rappés dans le pur style hip-hop – ce qui les rapproche aussi d’une autre artiste électro et provocatrice notoire : Peaches. Pourtant, loin de ne faire que dans le registre sexe, leurs textes sont souvent aussi dénués de sens dans la tradition dadaïste ou – si l’on veut – c’est de l’anglais à la sauce finnoise. Toujours est-il que « Le Corps mince de Françoise » ont fait un tabac en Scandinavie comme au Royaume-Uni et qu’elles s’apprêtent à faire de même sous nos latitudes.

En avant-programme, on trouvera un petit « eye-candy » sous la forme du duo britannique Sculpture, qui associe des loops et autres instruments électroniques plutôt lo-fi à des projections en live. L’après-concert sera assuré par Alan Bridge.

Et ce ne sera que le premier de toute une série de concerts à venir à l’Exit07 qui sauve pour ainsi dire le Luxembourg du désert culturel annuel pendant le long mois d’août. Enfin, un vrai service public !

Le Corps mince de Françoise, Sculpture et Alan Bridge, ce samedi 31 juillet à l’Exit07.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.