Retour vers les ténèbres ?

Les ministres persistent et signent. Répondant à la question parlementaire du député André Hoffmann concernant quatre ressortissants de la République démocratique du Congo qui se sont vus refuser leur demande de protection internationale (voir woxx 1079), les ministres de la famille et de l’immigration confirment leur décision. Arguant que la situation à Kinshasa (ville d’origine des quatre personnes) « ne peut aucunement être comparée à celle régnant dans la région des Grands Lacs », les ministres et leurs services estiment donc que les quatre n’encourent aucun danger en retournant dans la capitale du pays et ce par le biais d’un retour « volontaire » avec l’assistance de l’Organisation internationale pour les migrations. Pourtant, les meurtres et disparitions d’opposants sont fréquents à Kinshasa. De plus, les ministres relativisent l’engagement en faveur des droits de l’Homme d’un des quatre Congolais, Victor Angata, dont le woxx avait retracé le parcours. Entre-temps, son avocat, Ardavan Fatholahzadeh, vient de déposer un recours contre cette décision. Il continue à estimer qu’Angata peut « raisonnablement craindre un danger dans son chef ». Et de s’interroger : « Pourquoi un haut fonctionnaire avec une bonne situation professionnelle aurait-il quitté son pays si rapidement pour vivre depuis cinq ans dans des foyers pour demandeurs d’asile ? »


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.