Krecké chasse les gaspis

« Une idée enfin devenue réalité », a annoncé il y a une semaine Jeannot Krecké, visiblement content de lui. Le ministre de l’économie présentait le règlement grand-ducal sur la performance énergétique des bâtiments. Comme Krecké l’a rappelé, l’intention d’économiser de l’énergie en construisant des bâtiments mieux isolés et en rénovant le bâti ancien avait été annoncée par plusieurs ministres successifs. Ce projet, « parmi tant d’autres », a expliqué le ministre, a été finalisé par l’équipe – « beaucoup trop petite » – de la Direction de l’énergie autour de Tom Eischen. Pourtant cette équipe n’y est pas allée de main morte. Après avoir pondu une méthode de calcul occupant 60 pages du règlement, elle a élaboré un logiciel pour automatiser la procédure. Ainsi, les architectes pourront facilement savoir si la maison planifiée remplit les conditions du règlement : performance énergétique de niveau D au minimum. « Les gens ne pourront plus construire comme ils veulent », a résumé Jeannot Krecké. Le ministre est sans doute conscient que cela ne plaira pas à tout le monde. Aussi n’est-il pas allé jusqu’à exiger de vraies maisons « basse énergie » de la classe B. Celles-ci seront cependant subventionnées.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.