Un réfugié, des flics et un médecin CSV

La transparence n’est pas le fort du Luxembourg. Surtout lorsqu’un conflit oppose un réfugié africain aux forces de l’ordre et au corps médical. Cette semaine, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat) revient à la charge dans l’affaire Mamadou Diallo. Dans un communiqué de presse, elle revient sur les violences subies à l’aéroport de Roissy par ce Guinéen expulsé, après avoir été reconduit au Centre pénitentiaire de Schrassig. Le médecin qui l’y a examiné (la députée CSV Martine Stein-Mergen) n’aurait constaté aucune anomalie. Pourtant, l’Acat affirme que cinq témoins ont bien vu un « hématome de taille considérable sur la joue droite » et des « blessures au torse ». L’un de ces témoins est d’ailleurs membre d’Acat. Le principal problème dans cette affaire, c’est que les autorités compétentes (le ministère de la justice ainsi que l’Inspection générale de la police) ne semblent pas avoir fait leur travail correctement. Lors de leur enquête, elles n’auraient en effet pas entendu l’Acat et l’Asti, dont certains membres étaient témoins de la scène. Quant au Collège médical, il se voit, 30 mois après les faits, dans l’incapacité de conclure sur le fond. Le dossier ne contenait même pas de photographies de Diallo, qui, entre-temps, a été reconduit en Guinée.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.