BLUES: Popa arrive

Apparemment le printemps n’apporterait pas seulement de la joie de vivre, mais aussi des coups de fatigue voire de blues. Pour ces derniers, le Centre culturel regional opderschmelz à Dudelange réserve une petite surprise.

Dispose d’un physique qui crédibilise sa musique :
Popa Chubby

Ce samedi 16 avril, il y a fort à parier que les amateurs de blues en auront pour leur argent avec la venue de Popa Chubby, véritable figure de proue du blues moderne, qui, d’après sa dégaine passerait plutôt pour un chanteur d’un groupe hardcore que pour un bluesman au grand coeur. Pourtant, c’est bien dans ce style quelque peu désuet que Popa, de son vrai nom Ted Horowitz, s’est fait connaître dans le milieu et ce grâce à son blues typiquement new-yorkais, et si en plus, on rajoute que Popa Chubby vient tout droit du Bronx, on peut s’imaginer le joyeux mic-mac que représente sa musique aux influences multiples. En effet, ici, il s’agit bien de blues dans le fond, mais les formes sont parsemées d’influences rock, soul, funk ou bien encore de jazz qui donnent à la musique du nounours tatoué une couleur aux origines diverses et variées.

Ici, il n’est pas forcément question de blues à la Robert Johnson ou bien encore B.B. King, au-dessus de la musique de Popa Chubby planent plutôt les spectres de Jimi Hendrix ou bien Gary Moore qui ont réussi à amener le blues vers des contrées plus modernes aux carrefours des genres.

Cependant, malgré un style tout à fait américain, Popa Chubby n’a jamais fait forcément l’unanimité aux Etats-Unis et se fera tout particulièrement connaître en Allemagne et en France grâce à son phrasé de guitare à la fois musclé et tendre et sa voix puissante et mélodique, le tout accompagné d’une honnêteté à faire pâlir les vétérans du genre. Ce qui permettra au « Monsieur » de jouer dans des salles de renom telles que l’Olympia, l’Elysée-Montmartre ou bien encore le Zénith, plutôt pas mal pour un « petit » gars du Bronx !

La soirée sera entamée par deux formations locales qui n’hésiteront pas à mettre le feu : à commencer par The Little Blues Band qui n’a d’autres ambitions que de faire danser et se déhancher même les plus sceptiques, avec leur mélange de blues et de rock’n’roll. La soirée sera ouverte par Sweet Daddy Cool Breeze, vétérans de la scène blues luxembourgeoise (créé en 1988) qui leur a permis de jouer avec des pointures telles que Buddy Guy, Los Lobos ou bien encore Steppenwolf. Ces aficionados d’un blues roots à la fois exigeant et naturel ont su résister à tous les courants musicaux et parcourir le monde entier grâce à une volonté de fer et un sens de la mélodie blues quasi-légendaire.

Il y a fort à parier que l’« opderschmelz » fera le bonheur du public lors de cette blues night au sommet !

Plus d’infos :
www.popachubby.com
www.opderschmelz.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.