ROCK: Let Luxembourg Shake!

Après bientôt 20 années d’une carrière bien remplie, PJ Harvey se décide enfin à passer au Luxembourg. Entre pop et musique plus intimiste la chanteuse britannique présentera son nouvel album à l’Abbaye de Neumünster : Une artiste d’exception dans un lieu d’exception en somme!

Une des artistes les
plus intéressantes depuis une vingtaine d’années : PJ Harvey.

Il semble désormais bien loin le temps où une sombre inconnue du nom de PJ Harvey squattait massivement les ondes de la toute puissante MTV en pleine période grunge avec son hit « Down By The Water ». Bien que bénéficiant d’un temps de passage relativement circoncis sur les radios et la télévision, l’artiste britannique est passée du statut de nouvelle révélation alternative à celui d’icône de pop star respectée à laquelle certains vouent même un véritable culte. Sûrement que ses collaborations avec des artistes incontournables tels que Sparklehorse, Thom Yorke ou bien encore Josh Homme des Queens Of The Stone Age sur ses fameuses Desert Sessions y sont pour quelque chose.

Née en 1969 à Yeoville dans le Somerset aux Royaume-Uni, Polly Jean, de son vrai nom, fait ses premiers pas dans l’art à travers des cours de sculpture. Sa carrière musicale commence en tant que saxophoniste avec ses premiers groupes : Bologna et Automatic Diamini. Sa carrière solo (enfin pas tout à fait vu que PJ Harvey était alors un groupe avec Rob Ellis et Steve Vaughan) ne commencera seulement qu’au début des années 90 en pleine explosion grunge et alternative avec son premier album « Dress ». Le déclic ne se produira qu’une année plus tard avec la signature sur le label mythique Island, le limogeage de son groupe et sa collaboration avec le cador du son « alternatif » : Steve Albini. Ce dernier est derrière l’album « Rid Of Me » qui l’amènera à tourner sans relâche avant de présenter en 1995 « To bring you my Love » produit par Flood (responsable du son de U2 et de Nine Inch Nails) et son hit interplanétaire « Down By The Water »

Après quelques collaborations avec John Parrish notamment, elle sort alors « Stories from The City, Stories From The Sea » en 2000 pour lequel elle débauche son ancien groupe, qui sera très bien accueilli par le public et la critique, qui lui décernera d’ailleurs le prix Mercury pour cet album. Les années 2000 seront plus calmes pour PJ Harvey qui s’est attelé à l’écriture pour d’autres artistes tels que Marianne Faithful et Mark Lanegan, avant de revenir quatre ans plus tard avec l’album «Uh Hu her » attendu comme le messie par les fans. Depuis, elle sortira deux autres albums plus ou moins inégaux avant de revenir en 2011 avec « Let England Shake ».

La musique de Harvey mélange grâce et noirceur, ambiances captivantes et morceaux plus enlevés, le tout mélangé dans des atmosphères tantôt intimistes, tantôt plutôt rock qui auront déroutées les critiques de musique rock et ses fans à plusieurs reprises. C’est sûrement pour cela qu’encore aujourd’hui il semble particulièrement difficile de classer la musique de la Britannique dans une quelconque case et qu’elle fascine autant qu’elle ne déroute. Une bonne occasion de se faire une idée, donc que ce concert à l’Abbaye de Neumunster où les inconditionnels autant que les plus sceptiques pourront voir ce monument de la musique des années 90 à l‘?uvre dans l’exercice ou celle-ci se défend encore le mieux, à savoir le live ou rarement électricité, poses sexy et passages plus alambiqués et glauques font aussi bon ménage.

A l’Abbaye de Neumünster, le 13.7 à 20h.
Plus d’infos : www.pjharvey.net


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.