METAL: Métal montant

En seulement quelques mois, Lost in Pain est passé du stade d’inconnu à l’un des espoirs de la scène luxembourgeoise. Rencontre avec Dario Raguso, guitariste des métalleux minettois à l’occasion de la sortie de leur premier album qu’ils présenteront à la Rockhal, ce samedi 10 septembre.

La première release de la nouvelle saison à la Rockhal sera Lost in Pain.

woxx : Quelles sont les origines de Lost In Pain ?

Dario Raguso : Lost In Pain vient du Sud de Luxembourg, de Niederkorn. Le groupe s’est formé il y a maintenant un peu plus de deux ans, avec un line-up stable depuis une année. Hugo (guitariste et chanteur) avait comme projet de créer un groupe de métal et cherchait des musiciens afin de faire son propre groupe. Ainsi, au fil des rencontres, se sont ajoutés Luca (batterie), Nathalie (basse) et moi-même à la guitare.

Quelles sont vos principales influences ?

Au fil des années, nous sommes arrivés à créer un style qui nous ressemble à 100 pour cent. Donc si tu nous demandes quel genre de musique nous faisons, nous te répondrons que nous faisons du Lost in Pain. Nos influences vont du thrash au métal, en passant par le hard rock, et nos groupes préférés vont de Metallica jusqu’à Iron Maiden en passant par Machine Head.

Quels thèmes explorez-vous dans vos textes ?

Les thèmes de nos paroles sont inspirés du quotidien. Cela va de l’amour jusqu’à des sentiments négatifs comme la dépression ou la haine. En bref : ils englobent ce que l’on ressent dans la vie de tous les jours.

Parlez moi un peu de votre nouvel album du point de vue musical et des paroles.

Le nouvel album est plutôt mélodique et très varié tant au niveau musical qu’au niveau des textes. Les chansons et les ambiances qui composent l’album sont beaucoup plus matures et la musique de Lost In Pain a beaucoup évolué avec le temps et n’est plus comparable a ce qu’on a fait l’an dernier.

En quelques années à peine, vous avez réussi à vous faire un nom au Luxembourg, comment expliquez-vous cela ?

On n’a jamais pensé à céder à une mode et on a beaucoup travaillé et évolué. Par chance, on a réussi à attirer un public vers notre musique et on a eu la chance de jouer quelques grands concert dans notre petit pays qui nous ont permis d’évoluer assez rapidement.

Quels sont vos projets pour le futur ?

Continuer sur notre lancée : jouer encore plus de concerts et enregistrer un autre album quand le temps sera venu.

Qu’attendez vous de votre release party la semaine prochaine ?

Nous espérons qu’un maximum de personnes viendront nous montrer leur support et que la Rockhal sera pleine à craquer. Nous sommes prêts à offrir une soirée inoubliable au public.

Ce samedi, 10 septembre à la Rockhal. Entrée gratuite.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.