FESTIVAL: Messe noire

Ce weekend et pour la quatrième fois d’affilée, ce sera au centre Roudemer de Steinfort d’être le centre musical du grand-duché, avec le festival « Mess for Masses ».

Sont de retour – et à quatre – sur les scènes locales : Hal Flavin.

Que serait le Luxembourg sans tous les clubs de jeunes, ses harmonies et ses petits orchestres ? Un pays à coup sûr plus pauvre en musique et en événements. Car ce sont souvent ces structures qui mettent sur pied des festivals durables, comme ceux d’Echternach, le « e-Lake » ou le « Food for your Senses » de Tuntange – qui commence à concurrencer sérieusement le « Rock-a-Field » qui est exploité par l’Atelier. Et depuis quatre ans, les jeunes de l’Harmonie de Kleinbettingen s’y mettent aussi avec leur « Mess for Masses », dont la présentation – qui inclut même un clip vidéo tourné pour l’occasion – devient de plus en plus professionnelle.

Il faut dire que la saison est bien choisie : en novembre, il n’y a plus les grands raouts estivaux où chaque weekend presque tous les groupes locaux jouent un concert à une fête locale quelconque. C’est donc le bon moment pour réunir une sélection de héros locaux et de les mélanger un peu avec de l’international pour obtenir un mélange intéressant et alternatif.

La programmation du « Mess for Masses » de cette année se révèle éclectique et plus centrée sur l’electro que les années précédentes. Avec avant tout « Cristobal and the Sea » qui viennent d’Angleterre et dont les sons lounge pop avec une touche de jazz ne sont certes pas très nouveaux, mais qui promettent une belle alternance avec le reste de l’affiche, qui, elle, rassemble la crème de la scène locale que l’on ne présente plus : Mutiny on the Bounty, Hal Flavin et Versus You.

Mais aussi pour le reste, l’affiche demeure intéressante. On aura du rap avec Z-Town Massiv, du post-rock mathy avec Mount Stealth, des beats drum’n’bass avec Twisted Frequencies, ainsi que du ska avec Los Dueños del Ska. Aussi à l’affiche : The Gameboys avec leurs sons lounge et du stoner rock avec les Dirty Crows et finalement du rock indé avec Five Cent Cones.

Si l’idée de monter un festival réunissant des groupes locaux n’est pas vraiment une innovation, trouver le chemin de Steinfort ce weekend peut être une bonne occasion de voir la diversité de la scène et soutenir un peu la jeunesse.

www.facebook.com/MessforMasses


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.