INDIE: Machine de guerre

Souvent comparés à des égéries comme Björk ou Kate Bush, cela fait plus de cinq ans que Florence and the Machine sont dans les parages. Pour le plus grand plaisir des fans d’indépendant dansable.

Triomphe par la télé : Florence and the Machine.

Apparemment, Florence Welch, la chanteuse et tête pensante de Florence and the Machine, doit beaucoup de son inspiration première à son père, un créatif de la publicité lui-même fan de musique et rock star ratée. Il lui aurait imposé des influences comme les Ramones dès le plus jeune âge – alors que sa mère, une professeure d’art, lui aurait légué un peu de son amour pour les beaux-arts. Tiraillée entre ces deux mondes, Florence Welch en a pris les meilleurs bouts pour en faire quelque chose d’unique.

C’est en 2007 que débute sa carrière. D’abord en duo avec son amie Isabella Summers, une productrice acclamée aujourd’hui, elles montent sur scène une première fois à Londres. Le problème de ne pas avoir un nom est apparemment – comme le veut la légende – résolu à quelques minutes du premier concert : vu que le surnom d’Isabella Summers était « Machine », elles décidèrent de s’appeler « Florence Robot/Isabella Machine ». Pourtant, ce n’était pas le point de départ immédiat pour cette collaboration. Car avant de se consacrer à sa carrière actuelle, Florence Welch enregistre encore en 2007 un album avec un autre groupe, Ashok. Même si cet album contenait déjà une version de « Kiss with a Fist », qui allait être le premier titre à succès de Florence and the Machine, la chanteuse ne se sentait pas vraiment à l’aise dans ce groupe, et décida de rompre le contrat qui les liait. Pourtant, encore une autre bonne chose est née de cette première errance : le manager Mairead Nash prend soin de Welch, après une rencontre alcoolisée dans un club londonien.

Pour la suite, il faudra attendre l’année 2009. En juin de cette année paraît le début de Florence and the Machine, intitulé « Lungs ». Et le succès fut quasi immédiat, quoiqu’il prît un détour aussi inattendu qu’inespéré. Car c’est par la télévision américaine que la conquête du monde musical par le groupe se fait. Et non pas par des émissions de variété, mais par des séries télé. Ceci est un indéniable avantage car ces séries sont visionnées dans le monde entier. Ainsi, on trouvera leur single « Kiss with a Fist », et ceux qui suivront dans des séries comme « Gossip Girl », « Grey’s Anatomy », « Saving Grace » ou encore « 90210 », pour n’en nommer que quelques unes. Mais l’industrie du film se saisit aussi du phénomène et s’en sert pour « Wild Child ».

Pour le deuxième album, qui – comme il se doit pour chaque groupe qui connaît un succès fou avec son premier opus – était beaucoup plus compliqué à concevoir, vu les attentes du public et du label, le groupe s’est laissé jusqu’à 2011. « Ceremonials » aurait dû être enregistré aux Etats-Unis, mais finalement, Florence Welch préféra rester en Grande-Bretagne, où, après plusieurs changements de producteur, le groupe décida de prendre les choses en main lui-même. Depuis la parution de « Ceremonials », le groupe est en tournée permanente et aurait déjà écrit du matériel pour un troisième album. La machine n’est donc pas près de s’arrêter. Tant mieux !

A l’Atelier, le 28 novembre.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.