HIPHOP: They did it again

Après près de deux années de silence discographique, De Läb reviennent sur scène avec leur nouvel opus « Sex, Drugs an e Prêt » qu’ils présenteront à la Rockhal ce vendredi 5 avril.

Ils n’ont rien fait d’autre que d’inventer le hip-hop luxembourgeois : De Läb récidivent avec « Sex, Drugs an e Prêt ».

Formé par Corbi, David et Dj Lomki en 2006, De Läb évoluent dans une sphère musicale hip-hop loin des clichés américains des années 1990. Ils produisent une musique à la fois légère et funky qui lorgne musicalement plus du côté des pionniers américains du genre comme A Tribe Called Quest que d’un Snoop Dog ou d’un Eminem. De ce dernier ils ne gardent que le sens de l’humour qui avait déjà fait mouche lors de la sortie de leur premier album « d’Stëbslong » en juin 2011. Ce qui fait véritablement la différence de ce groupe pur produit du « Minett » dans le Sud du pays, ce sont les textes à la fois caustiques et sarcastiques dans la langue de Fausti. Ainsi, le groupe ne parle pas des problèmes dans son « hood » ou bien des problèmes de la rue mais plutôt de sa vie au quotidien en tant que citoyen luxembourgeois et c’est cela qui les rapproche de leur nombreux fans au grand-duché : une proximité, un échange même avec le fait d’être jeune et d’habiter au Luxembourg sans pour autant déplier une liste de clichés inhérents au hip-hop.

Peu avant la sortie de son premier album, le groupe s’était adjoint les services de René Macri à la basse et de Mike Zweyer à la batterie afin d’étoffer son son et de prendre une dimension plus ample lors de ses prestations live. Avec « Sex, Drugs an e Prêt », on sent que la cohésion entre les cinq musiciens a évoluéee. Du coup, le groupe s’éloigne davantage du paysage hip-hop traditionnel, des sonorités à l’intérieur desquelles le groupe n’a jamais réellement baigné vu le nombre d’influences allant du rock au tango qu’il a proposé dans ses productions. Sur le nouvel album, De Läb donne sa propre vision, faite de sonorités funk qui fait penser que les petits morveux de l’époque ont définitivement grandi et ce notamment grâce à cette section rythmique implacable et des arrangement travaillés où les flows parfois énergiques, parfois nonchalants de Corbi et de David peuvent exprimer toute la gouaille qu’on leur connaît.

Mais là ou le quintette prouve tout son savoir faire, c’est dans l’exercice du live. Depuis leur six années d’existence, ils n’ont cessé d’écumer les salles, jouant dans tout ce que le Luxembourg compte de cafés mais aussi dans les grands festivals de la région, se produisant cette année encore au Rock a Field au mois de juin. Car le groupe sait amener son public tout en le faisant participer, une chose qu’ils ne manqueront pas de faire ce vendredi prochain à la Rockhal accompagnés pour l’occasion de leur compères de Demolux, Edel Weis and Sizzler et de Bibi La Brute. Une occasion pour tous les réticents à la formule de rap en luxembourgeois mais également les aficionados du genre, car le groupe a depuis lancé des vocations dans le genre avec la venue de Z-Town Massiv et autre Freschdachs, de se faire une idée sur les nouvelles compositions de « Sex, Drugs an e Prêt ». Et surtout une belle occasion de contempler le chemin parcouru par les pionniers du rap à la luxembourgeoise.

Ce vendredi, 5 avril à la Rockhal.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.