Octavie plane

(lc) – Quand elle n’est pas en train de pourchasser des ânes, l’(encore) ministre de la Justice se préoccupe de l’économie virtuelle luxembourgeoise. Et elle y va avec le même talent fantaisiste dont elle a si souvent fait preuve en tant qu’(encore) ministre de la Culture. Dans une interview accordée au Wort, elle prétend que le « Cloud Computing » – un service pour les firmes qui veulent sous-traiter le stockage de leurs données – serait « la nouvelle industrie sidérurgique ». Ah bon, les firmes IT emploient des ouvriers, qualifiés ou non, maintenant ? C’est carrément planant, surtout parce que Modert se targue d’attirer la branche IT par une garantie gouvernementale pour les données au cas où les firmes qui offrent les services « Cloud Computing » feraient faillite – c’est donc encore le citoyen qui paie la casse. Et puis, à une époque où le monde attend avec impatience le prochain scandale d’espionnage virtuel, faire de la pub pour stocker ses données sur des serveurs qui peuvent se trouver n’importe où n’est pas vraiment un super argument de vente. Mais qu’importe ! Tant qu’une (encore) ministre CSV peut se vanter dans le Wort d’avoir fait quelque chose…


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.