Atteintes à la dignité

(da) – Le collectif « Keen ass illegal » réagit dans un communiqué au rapport de l’Ombudsman sur le Centre de rétention du Findel. La médiateure Lydie Err avait déclaré lors de la présentation de ce rapport être « très satisfaite » des conditions de rétention. Elle avait qualifié les installations du centre d’« impressionnantes » et l’hygiène de « très bonne ». « Keen ass illegal » se montre « assez surpris » par rapport à ces déclarations et attir l’attention sur des « atteintes manifestes aux droits des personnes retenues ». Parmi celles-ci, il y a le délai de 24 heures, pendant lesquelles les nouveaux admis doivent être vus par un médecin. Pour le collectif, ce délai est « inadmissible dans la mesure où il ne permet pas de détecter si une personne vulnérable est médicalement apte ou non à être placée en rétention ». Toujours en ce qui concerne l’admission, « Keen ass illegal » critique les fouilles systématiques des nouveaux arrivants, responsables de « situations d’extrême humiliation », selon le collectif. Les mesures disciplinaires du centre de rétention, à savoir la mise en isolement « dans une pièce très petite et peu éclairée » et l’application de ces mesures « à l’encontre de toute personne qui refuse de se soumettre à un test de dépistage du VIH » sont qualifiées de « graves atteintes à la dignité des personnes ». Le collectif demande la fin de la « pratique de l’enfermement des migrants ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.