XAVIER DOLAN: Roulette russe

« Mommy », du jeune talent québécois Xavier Dolan, raconte l’histoire de l’amour entre une mère et son fils. Un amour aussi ravageur que profond.

Une relation tantôt remplie de tendresse et d’affection, tantôt violente et orageuse, celle entre Steve et sa mère Diane. Photo : Allociné.

Steve (Antoine-Olivier Pilon) a 16 ans. Il est hyperactif, victime de troubles de l’attention. Au centre de rééducation où il est traité, le personnel n’en peut plus de lui. Quand il provoque un incendie et blesse gravement un autre jeune, il est mis à la porte. Rééducation échouée. Sa mère, Diane (Anne Dorval), une quadragénaire très énergique, est contrainte de venir le récupérer. Entre le fils psychotique, impulsif, voire explosif et la mère capricieuse, parfois agressive et souvent éruptive s’installe une relation tantôt remplie de tendresse et d’affection, tantôt violente et orageuse. « La vie avec Steve, c’est un peu comme la roulette russe », dit Diane. Steve varie entre moments de gentillesse, de sagesse et moments de méchanceté, où il se laisse emporter par ses pulsions. Il est, comme le décrit Gérard Lefort dans « Libération », un « blondinet adorable qu’on a tout autant envie de gifler que de serrer dans ses bras, pauvre petit poulet ». Diane, elle, semble avoir tous les vices possibles : elle fume, boit, n’a jamais d’argent ni de boulot stable, s’habille comme une ado et explose au moindre reproche. Et pourtant, elle est imbibée d’amour pour son fils et tente, la plupart du temps, d’être une bonne mère pour lui.

A ce duo explosif vient s’ajouter leur voisine, Kyla (Suzanne Clément), une institutrice en congé de maladie prolongé qui s’ennuie, seule à la maison. Légèrement dépressive, très calme et douce, Kyla fait irruption dans la vie de Steve et Diane. Bientôt, ils forment un trio dans lequel l’institutrice représente en quelque sorte un pôle de tranquillité et de sérénité.

« Mommy » est le cinquième long métrage de Xavier Dolan. Après « J’ai tué ma mère » et « Tom à la ferme », le Québécois s’empare une troisième fois de son sujet fétiche – celui de la mère. Dans le dossier de presse du film, il explique d’ailleurs : « S’il est un sujet que je connais sous toutes ses coutures, qui m’inspire inconditionnellement, et que j’aime par-dessus tout, c’est bien ma mère. »

« Mommy », qui a reçu le Prix du jury à Cannes, est donc une oeuvre d’exception, « le » film de la rentrée ; les critiques sont presque unanimes. Toujours entre fascination et agacement, toujours flirtant avec la schizophrénie, exploitant jusqu’à l’insupportable les paradoxes des personnages et de leurs relations, Xavier Dolan signe ici un mélodrame splendide. Avec une forme aussi tourbillonnante que la vie des personnages qu’il met en scène, « Mommy » ne connaît pas la demi-mesure ni la modération. Pour vraiment savourer ce film, il faut se laisser emporter par l’incroyable énergie qui lui est propre, au risque de passer de la joie extrême au plus profond déses-poir en même pas deux secondes. Les acteurs, tous plus extraordinaires les uns que les autres, feront le reste. Reste un bémol : l’accent québécois très prononcé, qui peut devenir insupportable au bout de 134 minutes. Un film exceptionnel qui vaut le détour !

A l’Utopia.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.