CJUE : une victoire à double tranchant

C’est, à première vue, une victoire pour le principe de solidarité entre États européens : la Cour de justice de l’Union européenne a rejeté, cette semaine, un recours de la Hongrie et de la Slovaquie qui ne voulaient pas appliquer le plan de répartition obligatoire des réfugiés à travers l’Europe. Mais tandis que le gouvernement slovaque a annoncé vouloir accepter, même à contrecœur, la décision de la plus haute juridiction européenne, le gouvernement hongrois d’Orbán a d’ores et déjà averti que son pays ne s’y plierait pas. Or, la justice européenne ne possède que peu de moyens pour faire valoir ses décisions au cas où un État membre ne les accepterait pas. Le gouvernement hongrois engage donc l’épreuve de force et l’Union européenne risque de perdre ce qui lui reste de crédibilité.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.