Greg Tiernan et Conrad Vernon
 : Théodicée supermarchéenne


Peut-on faire un film philosophique en faisant jurer et baiser des aliments de supermarché animés ? Absolument : « Sausage Party » est aussi jouissif que méchant et intelligent.

Quand les saucisses dansent, les dieux sont loin.

Quand les saucisses dansent, les dieux sont loin.

Quand le jour se lève sur le supermarché « Shopwells », quelque part en Amérique profonde, les aliments entament leur chant à la gloire des dieux. Car ces derniers, les clients, sont les seuls à pouvoir les emporter vers le glorieux au-delà situé derrière les portes coulissantes en verre. C’est aussi ce que croient les saucisses hot-dog Frank et Barry, ainsi que la copine de Frank, Brenda, un petit pain au lait qui se consume d’amour pour son partenaire et n’attend que de s’accoupler avec lui, une fois que les dieux les auront choisis.

Le problème, c’est que le glorieux au-delà est un mensonge, inventé par les « impérissables », une bouteille d’eau-de-vie, une éponge et un paquet de lessive qui n’ont jamais été achetés et se cachent derrière les rayons. Pour ne pas provoquer la panique chez les autres aliments, et pour fumer leurs joints en paix aussi, ils ont créé cette histoire. Mais un pot de moutarde au miel, qui a été échangé, met la puce à l’oreille de Frank. Celui-ci est déterminé à trouver la vérité après le suicide de son informateur. Avec le bagel Sammy et le lavash Karim, Frank et Brenda se mettent en route. Tandis que Barry a été acheté et est confronté directement à l’affreuse vérité : les dieux sont des monstres ! Mais les aliments n’ont pas encore dit leur dernier mot.

Si le format de « Sausage Party » – un film d’animation dans les règles de l’art – peut déconcerter, cela n’a pourtant rien de mystérieux. Car les deux réalisateurs Greg Tiernan et Conrad Vernon sont de vieux routards des studios d’animation les plus en vue – Disney, Pixar et DreamWorks – et ont déjà collaboré à des films à succès comme « Shrek » ou Madagascar ». Pour eux, ce film est un « spoof », une autosatire de leur travail précédent et donc aussi un moyen de se défouler.

Et ils se sont bien laissés aller : « Sausage Party » est par moments plutôt vulgaire dans ses scènes « sexuelles » (vous n’avez pas encore imaginé l’accouplement sauvage entre un bagel et une crêpe) et terriblement politiquement incorrect – par exemple dans la guéguerre entre le rayon halal et le rayon casher. Pourtant, qualifier le film de lubie de deux animateurs en quête de reconnaissance ne serait pas l’apprécier à sa vraie valeur. « Sausage Party » est un film philosophique qui met en scène l’humanité, représentée par les aliments, dans ses croyances, ses haines et ses doutes. Et surtout, il propose un message : celui de toujours rester curieux et de dépasser ses préjugés si nécessaire.

Certes, on peut lui reprocher quelques illogismes. Ainsi, certains objets sont animés, comme la méchante douche vaginale, et d’autres non, ce qui ne fait pas de sens. Il y a aussi le fait qu’il ne critique pas l’origine animale de certains aliments, comme les saucisses sous plastique, alors que cela aurait aussi pu constituer une piste de lecture.

Néanmoins, « Sausage Party » livre une vue d’ensemble de l’histoire de l’humanité réduite à quelques rayons d’un supermarché, ce qui est déjà un exploit en soi. Et surtout, le film fait rire et penser en même temps. C’est cela qui fait de lui une perle rare.

Aux Utopolis Belval et Kirchberg. 
Tous les horaires sur le site.

L’évaluation du woxx : XXX


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.