Indie Rock: Quand la licorne 
sonne deux fois

Rencontre musicale incongrue ce weekend à la Kulturfabrik d’Esch. Non seulement Kitshickers et Majestic Unicorns from Hell vont y présenter leur Split-EP, mais les deux groupes vont aussi tenter une expérience inédite.

Pas toujours très clairs dans leurs idées : The Majestic Unicorns From Hell. (©TMUFM)

22 ans, c’est une très longue période pour un groupe. Surtout pour une formation luxembourgeoise comme les Kitshickers. Depuis la fondation en en 1997, les musiciens ont traversé deux décennies sans jamais sombrer sur les écueils classiques qui ont brisé la nuque à tant d’autres groupes prometteurs : études, enfants et autres trucs d’adultes. Fortement inspirés par le grunge à leurs débuts, les Kitshickers, sous l’impulsion de leur guitariste (et chanteur au début) Gilles Heinisch (avec le guitariste Boris Schiertz, le seul membre de l’équipée initiale encore à bord) ont connu une évolution conséquente. En fait, ils ont toujours apparu là où on ne les supposait pas.

Ils sont passés par les sons métalliques et les orgies post-rock, mêlant doom métal et instruments à vent, expérimentant avec des samples et proposant des chansons dépassant aisément la vingtaine de minutes. Bref, ce groupe ne plaît certes pas à tout le monde, mais s’en bat les steaks. Depuis 2016, ils ont d’ailleurs accueilli un nouveau membre : Yann Dalscheid, ex-chanteur de la formation metalcore An Apple A Day, officie derrière le micro et a initié une nouvelle ère de musique kitshickerienne. 2016 est d’ailleurs aussi l’année de parution de leur dernier double album « III.0 » – une raison de plus d’être curieux de voir ce que ça va donner cette fois-ci.

Gilles Heinisch, dans une conversation avec le woxx, nous a déjà révélé certains détails : « Sur l’EP, qui sera publiée sur vinyle et en version digitale, nous aurons une chanson de notre côté, tandis que les Unicorns en feront deux – vu que leur style est plus concis. Par contre, pour le concert, nous avons répété avec eux et nous présenterons ensemble – donc avec tout le monde sur scène en même temps – un morceau original et pas encore publié de 40 minutes de long. Celui-ci sera enregistré en live lors du concert et publié plus tard. »

De l’autre côté du disque se trouvent les Majestic Unicorns From Hell, qui n’existent pas encore aussi longtemps que leurs acolytes. Fondés en 2011 par quatre musiciens passionnés et partiellement professionnels, ils se sont spécialisés dans la composition de chansons instrumentales aussi lourdes que rapides et loufoques.

Ils pensent souvent « out of the box » : Kitshickers. (©Kitchickers)

Jouant sur la technicité, mélangée à une bonne dose d’humour potache, leurs apparitions ne sont pas légion, comme il se doit pour des licornes, mais toujours bien visitées par leurs aficionados. Dans leur carrière, ils ont déjà fait la première partie des légendaires Motörhead, joué tous les grands festivals du pays et sont partis plusieurs fois en tournée. C’est d’ailleurs pendant une de ces tournées ensemble avec les Kitshickers que l’idée de faire ce split et d’étendre la collaboration à un autre niveau a vu le jour.

Bref, une fois de plus la Kulturfabrik va être le théâtre d’une expérience musicale inédite dans la scène locale. Une bonne occasion aussi pour soutenir cette institution et la défendre contre le tout événementiel qui l’entoure et qui risque de faire disparaître l’originalité dans la fadaise commerciale.

Ce samedi, 26 octobre à la Kulturfabrik.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.