Jazz : Lévitations globales

Le printemps n’est pas uniquement le temps de la renaissance, mais apporte aussi son lot de nouveautés : voici donc Tele-Port ! un quatuor de jazz né de la scène luxembourgeoise avec un apport russo-anglais non négligeable.

Tele-Port ! – un nouveau distillat de jazz européen est venu pour vous convier à un voyage immobile. (© Tele-Port !)

Le nom peut tromper : en associant la téléportation et la musique, on s’imagine aisément une aventure psychédéliquement progressive avec des plages musicales improvisées dépassant toutes les 20 minutes d’enregistrement. Mais pour ce Tele-Port !-ci, ce n’est pas le cas. Plutôt que de faire une grande soupe musicale, les quatre musiciens se voient plutôt comme distillateurs et choisissent avec soin des éléments sortis des traditions européenne, étasunienne et orientale, comme ils le précisent dans leur communiqué de presse : « On pourrait imaginer [la musique du groupe] comme une créature sonore avec une tête européenne, des pieds américains et un billet d’avion qui commence le voyage pour retrouver son corps toujours changeant. Les compositions se déploient dans différentes directions, téléportant l’auditeur dans une multitude de lieux, du fait que chaque membre du groupe est un compositeur accompli, mettant à nu ses compétences personnelles. »

Et il est vrai que Tele-Port ! est une combinaison de quelques-unes des meilleures têtes du jazz luxembourgeois. Avec Jeff Herr derrière les fûts, Jérôme Klein aux touches du piano (entre autres) et Pol Belardi à la basse, c’est un trio puissant qui assure les bases de ce nouveau quartet – pour leurs biographies et une liste de leurs enregistrements, nous renvoyons aux archives du woxx comme à leurs sites personnels. Mais c’est un autre ingrédient qui vient ajouter de la saveur à ce nouveau distillat, et pas des moindres : le saxophoniste Zhenya Strigalev.

Originaire de Saint-Pétersbourg, où il voit le jour juste avant l’effondrement de l’URSS en 1987, Strigalev commence le saxophone pendant son adolescence. À l’âge de 17 ans, il est couronné meilleur saxophoniste du concours de jazz de sa ville natale. Après avoir accompli son service militaire, il obtient une bourse pour la Royal Academy of Music à Londres en 2007 – ville devenue depuis son lieu de résidence, avec New York. Strigalev a quatre albums à son actif depuis 2012, sur lesquels il fait montre d’éclectisme en s’associant aussi bien à des musiciens aguerris du jazz qu’à des experts en musique électronique, vu qu’il touche aussi à la programmation.

La constitution de Tele-Port ! – qui a aussi enregistré un album éponyme – est donc une vraie situation de win-win pour tous les membres du groupe. Sorti déjà en 2019 sur le label allemand (de la ville de Fribourg en pleine Forêt-Noire) Double Moon Records, l’album présente trois compositions de Zhenya Strigalev, trois issues de la fantaisie de Pol Belardi et une écrite par Jeff Herr. Pourtant, pendant l’écoute, la différence entre les compositeurs ne se remarque pas au premier coup d’oreille. Tout au contraire, c’est une étrange homogénéité qui s’est (instinctivement ?) installée entre les quatre membres de Tele-Port ! – la section rythmique ouvre souvent la danse, rejointe par des lignes de basses solides et recherchées, pour laisser un tremplin au saxophone qui soit sautille, soit plane sur les fondations sonores. Ce qui frappe, c’est la combinaison entre sonorités électroniques et instruments traditionnels, ainsi que l’absence d’excessivité dans les compositions. Comme si chacun des compositeurs avait déjà expérimenté assez dans son coin pour en tirer la meilleure part et la mettre à contribution pour ce projet vraiment exceptionnel. Réservez donc votre billet et votre place dans la cabine de téléportation pour ce vendredi à l’Aalt Stadhaus de Differdange !

Ce vendredi 30 avril à l’Aalt Stadhaus de Differdange.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.