Jazz/pop : La fine équipe

Une nouvelle collaboration inédite vient de naître au grand-duché : les jazzmen expérimentés Maxime Bender et Jeff Herr s’associent à la pop et au RnB d’Edsun. Une combinaison pour le moins intéressante.

Des ombres bien connues : Jeff Herr, Maxime Bender et Edsun explorent les limites du RnB electro et du jazz. (© Herrbender_Edsun)

Apparemment, diriger le Trifolion d’Echternach laisse toujours du temps pour continuer la recherche de nouveaux horizons musicaux. Du moins pour le saxophoniste Maxime Bender, qui depuis 2020 a pris les rênes du centre culturel dans l’est du pays – après avoir fait ses armes à la tête de la Fête de la musique d’Echternach et au festival Echterlive (qu’il dirige toujours) –, il reste encore le temps d’entamer des collaborations.

Qu’il s’associe au batteur Jeff Herr n’est pas vraiment une surprise, vu que les deux représentent la génération de musicien-ne-s de jazz sortis des conservatoires luxembourgeois et formés à l’étranger (Belgique, Pays-Bas, Allemagne et France notamment) pour ensuite revenir insuffler de nouvelles tonalités à la scène de jazz locale – une scène qui a connu aussi un essor international ces dernières années, grâce notamment au bureau d’export music :lx et à son réseau. Bref, les deux sont de purs produits de la politique de professionnalisation de la scène artistique et musicale luxembourgeoise, entamée au tournant du millénaire et qui commence désormais à porter ses fruits. Fini les musicien-ne-s du weekend, l’avenir appartient à celles et ceux qui peuvent vivre de leur musique – du moins partiellement.

Ce qui est vrai pour le jazz l’est un peu moins pour la musique pop. Le secteur en soi est déjà plus volatil, ce qui se reflète aussi sur les carrières. Qui se souvient encore aujourd’hui d‘Austinn ou d’Angel at My Table – qui furent pourtant chouchoutés par les médias et la scène il n’y a pas encore si longtemps ? Et pourtant, leurs chansons existent peut-être encore dans des playlists obscures sur YouTube – mais le temps des rotations radio et des lendemains qui chantent est passé.

Pour accéder à une carrière marquée par une plus grande longévité, il faut donc s’armer de patience et croire en ses multiples talents – ainsi que profiter des infrastructures mises en place pour la professionnalisation. Dans cette catégorie, Edsun est certainement un des meilleurs exemples – aussi pour sa ténacité. Edson Pires Domingo au civil a commencé à apparaître en 2015, quand il publie son premier EP, « N.O. ». Le jeune musicien de 25 ans chamboule la scène par deux particularités : une préférence pour le côté triste de la musique RnB et une mise en valeur de la chorégraphie comme faisant partie intégrante de ses performances artistiques. Ajoutez-y une voix reconnaissable, un faible pour les déguisements et une attitude ouverte à de nouveaux styles, et vous retrouvez les éléments nécessaires à une belle carrière.

En tout cas, Edsun a grimpé les marches du business luxembourgeois avec une étonnante célérité : un Video Clip Award en 2016 pour la chanson « Apologee » – partagé avec le danseur Isaiha Wilson –, une récompense d’artiste de l’année 2018 à la première édition des Luxembourg Music Awards et une première tournée européenne la même année.

La nouvelle collaboration avec Herr et Bender n’est donc que la continuation d’un conte de fées. C’est pourquoi le single que les trois ont enregistré s’appelle justement « Fairytale » et alterne bien la noirceur calme du saxophone de Maxime Bender avec la voix ­aérienne d’Edsun et les rythmiques exigeantes de Jeff Herr. Une fine équipe donc, à découvrir au centre culturel opderschmelz à Dudelange.

Ce vendredi 2 avril à 20h au 
centre culturel opderschmelz.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.