Jazz : Renards rusés

Avec « Sly », le trio Reis Demuth Wiltgen entend jazzifier ses racines luxembourgeoises. Avant la sortie officielle le 26 février et le concert de présentation le 27 février au Trifolion, le woxx a écouté les treize plages de ce nouvel opus.

Le trio Reis Demuth Wiltgen affronte l’hiver avec un nouveau CD. (Photo : Marlene Soares)

Il y a tout juste deux semaines, à l’occasion de la sortie du nouveau CD de l’ensemble Kammerata, nous nous interrogions dans ces colonnes sur l’existence ou non d’une spécificité luxembourgeoise dans la musique contemporaine. Voilà que se pose cette même question – dans le cadre du jazz toutefois – pour « Sly », du trio Reis Demuth Wiltgen : « Le patrimoine luxembourgeois est précieux pour eux et constitue une base sur laquelle ils peuvent s’appuyer pour composer et créer ainsi leur son si particulier et en même temps novateur », peut-on lire dans le communiqué de sortie. Et en effet, la couverture revendique haut et fort une influence grand-ducale, avec le « Renert » de Michel Rodange, qu’on retrouve parmi les morceaux avec un malin « Fantastic Mr Fox », où l’auteur du cru rencontre Roald Dahl. Et puis les deux singles visibles sur YouTube lors de la rédaction de cet article (un troisième aura été publié ce vendredi 19 février) bénéficient d’une réalisation d’Émile V. Schlesser, soutenue par le Film Fund. Mais tout comme la musique contemporaine, le jazz a désormais intégré tant de multiples influences que prêter à l’album un son luxembourgeois identifiable relève plutôt du marketing. On ne s’en plaindra cependant pas, au vu du contenu de bonne facture proposé.

À commencer par l’introduction impressionniste de « Snowdrops », la première plage : sur l’ostinato de basse de Marc Demuth et la discrète scansion des baguettes de Paul Wiltgen, Michel Reis plaque des arpèges de flocons, avant que résonne le thème de ce morceau très classique ensuite dans sa forme, exécuté avec maîtrise et sobriété. « If You Remember Me », la ballade la plus aboutie de l’album, utilise également une introduction à l’ostinato de basse et aux fins accords de piano, avec une douceur prolongée durant cinq minutes, lesquelles procurent un sentiment de plénitude bienvenu. Dans le registre lent, soulignons aussi « Nanaimo », qui fait la part belle à un solo de contrebasse épuré, par moments déchirant.

Photo : Reis Demuth Wiltgen

« Fantastic Mr Fox », on l’a vu, fait écho à l’illustration de couverture. Le morceau propose des passages de synchronisation rythmique qui figurent, dirait-on, les bonds de l’animal. On y apprécie l’énergie des musiciens – et une certaine espièglerie – dans cette configuration mythique du jazz où la balance se doit de ne pas pencher en faveur de l’un ou l’autre instrument. Le bien nommé « Viral » nous plonge lui dans l’actualité, en jouant de dissonances pour exacerber l’insécurité sanitaire.

Reis, Demuth et Wiltgen n’hésitent donc pas à s’ancrer dans l’actualité (en témoigne aussi « The Rebellion », aux accents de révolte). Ils ne dédaignent pas non plus les incursions vers des rythmes plus rock, comme dans « No Storm Lasts Forever ». Leur musique est en partie figurative et varie les influences et les couleurs, avec une complicité de tous les instants. Celle-ci est soulignée par une prise de son et un mixage très soignés, qui privilégient l’équilibre. Une somme de qualités qui font de l’album « Sly » une proposition locale stimulante, qu’amatrices et amateurs de jazz découvriront avec plaisir en concert le 27 février prochain.

« Sly », CD à paraître le 26 février chez 
Cam Jazz (Rome).
Concert de présentation le 27 février à 19h au Trifolion, dans le cadre du festival Echter’Jazz (avec également un set du Yonathan Avishai Trio).




Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.