Pornhub : « It’s Just like the Sopranos »

En Californie, une nouvelle plainte vient d’être déposée contre la sàrl luxembourgeoise Mindgeek – tête de la gorgone mystérieuse derrière Pornhub. Le document éclaire sur le caractère mafieux de ce réseau d’entreprises, dont une bonne partie reste dans l’obscurité.

Elles viennent des États-Unis, du Royaume-Uni et de Thaïlande. 34 femmes accusent Mindgeek de les avoir exploitées et de les avoir fait participer à un trafic – toutes étaient mineures au moment des faits. Une seule d’entre elles a accepté de laisser son nom apparaître : Serena Fleites. Selon un article du site autrichien Dossier, elle aurait été convaincue à l’âge de 14 ans de tourner une sextape pour son petit ami – ce dernier l’aurait téléchargée sur Pornhub, et sa vie aurait commencé à dérailler complètement.

L’histoire ressemble à celle de Rose Kalemba, racontée en février 2020 par la BBC. Le nombre de plaignantes indique que ces cas ne sont pas isolés. Mais la plainte révèle aussi de bonnes raisons pour rester dans l’anonymat. Car celles et ceux qui se sont publiquement opposé-e-s à Pornhub ont eu des problèmes : la maison d’un journaliste a été menacée d’incendie, une activiste a vu les pneus de sa voiture crevés, avant qu’elle ne disparaisse mystérieusement. C’est que l’organisation serait montée comme un clan mafieux – d’où la comparaison avec la série « The Sopranos ». La plainte décrit comment un « bro club » contrôle les allées et venues au site de Mindgeek au Canada et met en place des capos et des « soldats » − tout comme la mafia italienne. Ainsi, beaucoup de postes importants seraient distribués aux familles et proches des deux chefs visibles de l’entreprise, Feras Antoon et David Tassillo, sans que ces personnes disposent des capacités requises, mais c’est la loyauté qui compte. Des témoignages de lanceurs d’alerte inclus dans la plainte et qui ont vu l’intérieur de l’empire du X racontent la peur perpétuelle des mouchard-e-s potentiel-le-s.

Mais ce qui est surtout intéressant, ce sont les allégations sur qui contrôle réellement Pornhub et tous ses sites. Pris ensemble, ceux-ci génèrent 3,17 milliards de clics par mois : c’est plus qu’Amazon ou Netflix – quant aux revenus, ils se comptent en milliards. Les médias britannique Tortoise et autrichien Dossier avaient récemment mis en avant un financier de l’ombre : Bernd Bergmair. Cet Autrichien, né en 1968 à Linz et résidant à Hong Kong, est un ancien de Goldman Sachs passé dans les investissements à risque. Très discret, on le retrouve pourtant dans trois sàrl luxembourgeoises associées à la nébuleuse Pornhub/Mindgeek. Avec l’aide de la banque de données OpenLux, nous avons pu l’identifier comme bénéficiaire à 59,99 pour cent de RT Holding, MG Licencing et MG Ex US Holding.

Le mystère Bergmair s’intensifie

Toujours selon le document, Bergmair ne serait qu’un des nombreux bénéficiaires qui restent dans l’ombre pour des raisons évidentes. Même Fabian Thylman, dont on supposait qu’il avait été l’architecte du kraken du X, avant qu’il soit condamné pour fraude fiscale en Allemagne, n’aurait été qu’une marionnette – sacrifiée et remplacée par Antoon et Tassillo.

Bref, toutes ces boîtes (13 en tout seulement au Luxembourg, mais le réseau passe aussi par Chypre et le Canada) ne serviraient qu’à frauder le fisc, cacher des trafiquants sexuels et procéder à d’autres activités illégales. L’une d’entre elles concernerait aussi le grand-duché : Mindgeek aurait utilisé des canaux luxembourgeois et chypriotes pour financer du lobbying contre une réforme de l’industrie du porno californienne. Le California Fair Political Practices Committee aurait alors imposé des amendes à la succursale américaine du groupe. Ça sent le roussi pour Mindgeek, et aussi un peu pour la réputation de la place financière.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.