Tag antisémite sur une affiche du DP

L’acte a été découvert sur au moins une affiche du parti libéral. Contactés par le woxx, les représentants politiques font part de leur indignation.

« JUDEN » – Juifs. C’est en lettres capitales que le mot a été griffonné sur au moins une affiche électorale du parti démocratique, représentant le premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen.

L’affiche en question a été découverte hier soir à proximité du rond-point Gluck, et sa photo aussitôt partagée sur les réseaux sociaux. Il pourrait ne pas s’agir d’un cas isolé. Selon les informations du woxx, la même inscription antisémite aurait été découverte pas loin des Rotondes à Bonnevoie.

« Soutien à 100 % »

Face au woxx, des élus ont commencé à réagir.

Ainsi Alex Bodry, président du groupe parlementaire du LSAP, regrette-t-il un incident qui selon lui prouve une progressive «brutalité des mœurs ». «L’antisémitisme» exprimé dans l’inscription montrerait que certaines « inhibitions » seraient en train de tomber et que « les slogans nationalistes, racistes dans la campagne électorale » seraient de retour.

Gast Gibéryen du parti conservateur ADR, après s’être montré « choqué », a exprimé son « soutien à 100% » à Xavier Bettel et Corinne Cahen dans ce qu’il qualifie de « scandale » et a fait part de son souhait de voir les individus responsables de l’inscription en question poursuivis par la loi.

Comme ses collègues socialiste et conservateur, Christian Kmiotek, président du parti Déi Gréng, regrette la détérioration en général d’affiches électorales, et surtout à travers des paroles injurieuses ou comme dans le cas présent à travers un acte antisémite, qu’il a qualifié de « simplement inacceptable ».

Gary Diderich, porte-parole de Déi Lénk, note un acte « intolérable par Principe » et qui doit « prêter à inquiétude ». Pour le parti de gauche, « il faut se demander comment ce genre de ressentiment a pu ressurgir dans le contexte de tendances observables en Allemagne et en Autriche » et qui travaillent à rendre à nouveau « respectables » (salonfähig) des vues que l’on croyait disparues.

Enfin, aux yeux de Claude Wiseler, chef de fraction et candidat du CSV « le fait que ce genre de chose arrive encore de nos jours au Luxembourg, est à la fois incompréhensible et inacceptable ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.