Déi Lénk : les prestations autrement

(lc) – On l’avait un peu perdue de vue, la gauche de la gauche luxembourgeoise. Mais voilà que, depuis une semaine, ils se rappellent à notre mémoire. D’abord en posant une question parlementaire sur la politique culturelle, puis en présentant des contre propositions concernant la réforme des prestations familiales – du moins sur les parties pour lesquelles on dispose d’informations concrètes. A l’idée de la ministre Corinne Cahen de ne plus augmenter les allocations par nombre d’enfants, déi Lénk répondent qu’il faudrait d’abord « réformer sans pénaliser », et pour connaître les besoins d’un enfant, ils demandent une étude. De plus, ils proposent d’augmenter l’aide non selon le nombre, mais selon l’âge de l’enfant – cela permettrait aussi d’introduire dans le système les bourses étudiantes. En tant que corollaire, ils proposent des prestations en nature comme la gratuité des crèches et des maisons-relais, des transports et des fournitures scolaires. S’ils ne demandaient pas que la facture pour leurs idées soit payée par le patronat et les riches, on croirait presque – vu qu’ils demandent une expertise interne et acquiescent même à l’idée verte et libérale de plus de prestations en nature – avoir affaire à un parti au pouvoir. Mais seulement presque…


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.