Libre circulation : capitaux et personnes… à capital

Le projet de loi censé réformer la loi de 2008 sur la libre circulation des personnes vient de passer l’étape de la commission parlementaire des Affaires étrangères. Outre l’adaptation de deux directives européennes concernant le travail saisonnier et les employés de multinationales qui sont transférés « intragroupe » au pays, la loi prévoit aussi l’officialisation de l’« autorisation de séjour investisseur ». « Elles visent à attirer de nouveaux investisseurs de qualité au Luxembourg, désirant investir par exemple dans la reprise ou la création d’entreprises, de structures d’investissement de type ‘family office’ ou de gestion d’avoirs importants », précise l’avis. Pour obtenir le précieux sésame, il suffira d’investir considérablement (des sommes entre 500.000 et 20 millions d’euros) dans des entreprises ou instituts financiers luxembourgeois. Si les investisseurs dans l’immobilier en restent exclus, force est-il de reconnaître que le Luxembourg brade à nouveau sa souveraineté contre de l’argent – ce qui est le propre de chaque paradis fiscal.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.