Protection internationale : deux retours vers l’Irak

Les chiffres de la Direction de l’immigration concernant la protection internationale pour le mois de février viennent de tomber. En général, ils confirment la baisse de la pression migratoire déjà constatable les mois d’avant. Ainsi, le mois dernier, quelque 121 personnes se sont présentées aux guichets de l’Immigration. En février 2016, elles étaient 236, donc presque le double. Certes, ces chiffres sont à prendre avec précaution, puisqu’ils excluent les personnes qui n’ont pas posé de demande formelle à la Direction de l’immigration, mais qui sont tout de même hébergées dans des structures de l’Olai. Des structures qui, malgré cette baisse, ne désemplissent pas, puisque, comme nous l’avons déjà écrit, même les ressortissants étrangers qui ont obtenu leur statut ne peuvent souvent pas quitter les foyers – faute de logement et d’insertion sur le marché du travail. Par contre, au niveau des retours, la politique reste la même. Elle se durcit même. Ainsi, en février deux retours vers l’Irak sont notés dans les statistiques, alors que le pays n’est pourtant pas stable ni en paix. Les retours forcés ont eux aussi augmenté depuis le début de l’année : un en janvier contre trois en février. La Direction de l’immigration ne fournit pas d’informations sur les pays vers lesquels ces personnes ont été expulsées.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.