Jackson Petert: La communauté de l’Anneau

La suite attendue de
„La communauté de l’Anneau“.

CINEMA DE L’ANNEAU

Au quart de tour

C’est un peu comme s’il y avait eu un entracte, pour pouvoir remplir son sachet de pop-corn. Seulement, cette pause aura duré toute une année, sans que l’envie de connaître la suite de la „Communauté de l’Anneau“ ne s’émousse pour autant. Pour Petert Jackson il n’était pas question de commencer „Les deux tours“, le deuxième épisode de la trilogie d’après les romans de Tolkien, par un prologue. Et ce sous peine de faire téléfilm, et de donner un côté bon marché au propos, selon les propres mots du réalisateur australien.

Ceux qui ont loupé le premier épisode n’auront donc plus qu’à faire une scéance de rattrapage au vidéo-club du coin. Quant au spectateur de l’année dernière, il retrouvera l’action là où il l’avait laissée, pour s’engager dans un récit s’articulant – ça se complique – autour de trois histoires parallèles.

On retrouve Frodon et Sam, les deux inséparables „Hobbits“, se démenant pour pénétrer en Mordor et y détruire l’Anneau convoité par Sauron, le maître des Ténèbres. La seconde histoire s’intéresse aux tentatives d’évasion des deux autres „Hobbits“, Merry et Pippin, détenus par d’abominables orques. Enfin, la troisième trame s’attache aux pas de l’homme, Aragorn, de l’elfe, Legolas et du nain, Gimli, battant campagne à la recherche de Merry et Pippin.

Ces péripéties ont lieu dans une vive agitation, puisque Sauron et Saroumane, le magicien rallié à la cause du Mal interprété par Christopher Lee, déchaînent leur puissance destructrice sur la Terre du Milieu. La conquête d’un des derniers bastions humains semble précipiter l’asservissement complet de toute civilisation. Dans chaque camp, on fourbi ses armes en vue d’un combat dantesque à Helm’s Deep.

Apothéose en bataille

C’est dans ce climat guerrier que réside l’intensité du film: les deux premières heures, entièrement tendues vers l’apothéose de la bataille d’Helm’s Deep – un classique du genre – semblent paradoxalement linéaires, en dépit des trois trames narratives. Pour Peter Jackson, „Les deux tours“ était le film le plus difficile à réaliser dans cette trilogie. Il doit avoir sa propre identité, sans commencement ni fin traditionnels, et sans disposer des avantages d’un autre film. C’est une sorte d’épisode de transition avant l’épilogue final, duquel on attend plus de profondeur.

La suite de la saga de Tolkien se présente avant tout comme un pur film d’action, spectaculaire et passionnant, mais qui manque de faire preuve des mêmes enjeux philosophiques que le premier épisode, ni même de son épaisseur psychologique. Jackson s’est d’ailleurs écarté du texte original pour pallier à ce déficit de profondeur apparent: „Nous n’avons écarté aucun moment mémorable du roman, mais nous avons remonté différents éléments touchant aux personnages, au travers d’ajustements qui en augmentent la densité.“

Reste que l’exercice est parfaitement maîtrisé, inspiré et apparaît comme une transition idéale avant l’épisode final de la trilogie. Un tour de force pour Peter Jackson, déjà tourné vers la post-production de l’épisode suivant.

Séverine Rossewy


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged , .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.