MUSIQUE CLASSIQUE: Apéritif servi par les vents de l’OPL

Ce dimanche 26 octobre 2008 les concerts-apéritifs organisés par les Amis de l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg reprendront à 11h à la Philharmonie.

Ces concerts-apéritifs qui ont habituellement comme interprètes des solistes des différents pupitres de l’OPL se dérouleront, comme les années précédentes, dans l’atmosphère conviviale de la Salle de Musique de Chambre et seront suivis de l’apéritif partagé entre public et artistes. Ces moments privilégiés d’échanges seront l’apothéose des matinées musicales généralement d’une très grande qualité.

Le concert de ce dimanche sera consacré à deux oeuvres pour instruments à vent du répertoire de musique de chambre : la Sérénade en ut mineur de Wolfgang A. Mozart et l’Octuor en mi bémol majeur op. 103 de Ludwig van Beethoven. Ecrite en 1782, l’année même où la célèbre symphonie Haffner fut composée par Mozart, la Sérénade se différencie de la symphonie par son atmosphère très sombre, voire lugubre. Mozart y recherche intentionnellement une dramaturgie qu’il qualifia lui-même de « durch die Nacht zum Licht », lumière qui surgit à la fin de la sérénade dans la tonalité ut-majeur, tonalité positive par excellence. Ecrite pour la « Hausmusik » sa conception est plus proche d’une « Beethoven-Rezeption » des 19e et 20e siècles que de la tonalité esthétique du 18e siècle.

Oeuvre de jeunesse de Beethoven, l’Octuor op.103 a été écrit en 1792 pour le Prince-Electeur de Cologne. Beethoven s’est inspiré de la musique de table de la dernière scène du Don Giovanni, composée pour les mêmes instruments. Malgré son jeune âge, Beethoven y fait preuve d’une étonnante maîtrise dans le maniement d’un grand ensemble d’instruments à vents. Nous suivrons avec une attention particulière le rôle prépondérant des hautbois dans l’Andante. En effet, dans le deuxième mouvement de cet octuor se développe une atmosphère subtilement mélodieuse alors que dans le finale presto les clarinettes créent une cadence d’une exubérante gaieté. Les huit solistes de l’orchestre qui offrent l’apéritif musical de ce dimanche sont Philippe Gonzales et Olivier Germani (hautbois), Jean-Philippe Vivier et Emmanuel Chaussade (clarinettes), Kerry Turner et Marc Bouchard (cors), Stéphane Gautier-Chevreux et François Baptiste (bassons). Excellents spécialistes de leur instrument respectif, les huit sont fortement appréciés par les fidèles de l’OPL. Relevons simplement que Jean-Philippe Vivier est un clarinettiste internationalement reconnu et que Kerry Turner est compositeur d’oeuvres pour le cor, son instrument. Vivier est le lauréat de nombreux concours de clarinette (Bruxelles, Rome, Lugano, Séville, Toulon, Prague….). Diplômé d’Etudes Supérieures de Musique du CNSM (Lyon, 1988) il est à l’aise dans un grand orchestre et se passionne également pour la Musique de Chambre. Il a enregistré en 2004 avec le Trio Elégiaque le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen. Une très belle interprétation, un must pour les amateurs de clarinette et les inconditionnels de Messiaen. Né en 1960, Kerry (Drew) Turner compose dès l’âge de dix ans. Ce Texan d’une chaleureuse jovialité a étudié le cor à Stuttgart avec Herman Baumann, le grand virtuose de cet instrument, souvent marginalisé à tort. Le Horn Call Magazine décrit le sympathique cor solo de l’OPL comme suit « …un individu remarquable. Il n’est pas seulement un joueur de cor de niveau mondial, mais il est en plus un compositeur d’une grande habileté. Un musicien fantastique qui, par hasard, joue aussi du cor ». Une bonne occasion de satisfaire notre appétit musical dès la fin de matinée !

Si vous voulez savoir comment était ce concert rendez-vous sur le site http://www.paulmoes.com/ un compte-rendu y sera publié dans la semaine qui suit le concert.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.