FÊTE DE LA MUSIQUE: Chère tradition

Comme chaque année, la fête de la musique est au rendez-vous avec son lot de groupes locaux, de découvertes musicales, de stands de bières et de saucisses blanches au nom proscrit dans nos contrées.

Zukunftsvision ITER. Ursprünglich stand das Akronym für „Internationaler Thermonuklearer Experimenteller Reaktor“. Ein sperriger Name, der wohl auch zu sehr nach Atomkraftwerk klang, weshalb er heute als das lateinische Wort für „Weg“ präsentiert wird.

Rock, pop, electro, hip-hop : aucun style ne sera oublié lors de ces quelques journées musicales qui s’étendent du début du week-end jusqu’à lundi (jour officiel de la fête de la musique) et ce dans plusieurs communes luxembourgeoises.

Comme d’habitude, c’est la ville de Dudelange qui ouvre le bal ce samedi avec pas moins de quatre scènes différentes. Les têtes d’affiche seront – à la surprise générale – les chouchous de la scène luxembourgeoise Eternal Tango et leur pop-rock à l’américaine, qui a su non seulement conquérir les coeurs des mélomanes de la région, comme en atteste leur prestation sold-out à la Kulturfabrik mais également l’Allemagne où la vidéo de leur premier single « The Golden City » a squatté les charts Outre-Rhin. En dehors de ça, une pléthore d’heureux élus grand-ducaux : Inborn et leur rock racé et musclé aux influences dance-flooresques, les vétérans de Babyoil qui fêtent d’ores et déjà plus d’une décennie de rock alternatif aérien et dont le dernier court-format « Assume Nothing » est sorti il y a seulement quelques semaines, ou bien encore The Disliked qui ont entraîné près de mille passionnés de ska-punk lors du récent festival Food For Your Senses. Comme à leur habitude, les organisateurs ont misé sur les valeurs sûres mais également sur de très bonnes formations venues de l’étranger, comme les Belges d’Absynthe Minded et leur rock aux relents de whiskey ou bien les très bons funkrockers au groove imparable de Abby, venus tout droit de Mannheim.

Lundi, ce sera le tour de Luxembourg-Ville pour fêter la musique au son des décibels des différentes formations disséminées un peu partout à travers les rues, les places et les impasses. Ainsi, lors de ce lundi précédant de peu la fête du souverain grand-ducal, le public pourra notamment applaudir le hit-parade ambulant qu’est Medley Jukebox, dont le très prometteur « The Art Of Letting Go » vient juste d’atterrir dans les bacs, ou bien les excellents Lafa Connected et leur rock technique. Ses sons plus lourds viendront des metalleux de Unspoken Logic, qui donneront l’occasion de se décrasser les oreilles avec des guitares saturées et d’un chant beuglé toujours sur la brèche. Enfin on pourra découvrir les très jeunes formations Nisroc ou Anx 74 aux sonorités résolument tournées vers l’Atlantique. L’occasion de croiser également le chemin des vétérans The Dandy Robots, formés d’anciens Low Density Corporation proposant un electro-rock relativement organique ou bien encore les Iron Maiden luxembourgeois que sont Thousand Lakes.

Comme chaque année, la programmation musicale vise l’éclectisme et il y a fort à parier que chacun y trouvera son compte, que l’on soit amateur de rock, de variété ou que l’on veuille simplement prendre du bon temps au grand air en famille ou en sirotant son nectar préféré tout en discutant entre amis. Car, si au fond, les fêtes de la musique au Luxembourg ne présentent pas forcément des nouveautés, elles ont le mérite de rassembler des personnes d’horizons totalement différents le temps de quelques heures. Espérons simplement que le phénomène « Coupe du Monde » ne viendra pas freiner les ardeurs musicales.

http://www.fetedelamusique.lu


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.