INTERVIEW: „Un pays d’arrière-garde“

Pour Yves Frising et Christian Weiler, le Luxembourg n’est pas un pays particulièrement homophobe. Les „valeurs familiales traditionnelles“ constituent toutefois à leurs yeux un obstacle à tout progrès supplémentaire.

woxx: Pourquoi avez-vous conclu un partenariat?

Yves Frising: Afin de rendre visible l’existence de l’homosexualité au Luxembourg. Contrairement à ce que certains peuvent penser, nous ne sommes pas une minorité négligeable. Nous avons des droits et nous voulons les faire valoir.

Il y a pourtant beaucoup de couples homosexuels qui n’ont pas encore fait la démarche …

Christian Weiler: Le problème, c’est que ce partenariat n’accorde pas beaucoup de droits. Dans le domaine fiscal par exemple, il n’existe quasiment rien. Le partenariat n’est pas intéressant parce qu’il ne va pas assez loin. A nous, il ne nous a presque rien apporté.

Si la loi vous le permettait, iriez-vous jusqu’à vous marier ou adopter des enfants?

Y.F.: Nous irons toujours aussi loin que la loi nous le permettra. J’espère évidemment qu’il sera un jour possible d’adopter, même si je n’en profiterai pas forcément.

Pensez-vous que la société luxembourgeoise ou son gouvernement soient prêts à ouvrir le mariage aux homosexuel-le-s?

Y.F.: Avec un Juncker ou un Frieden au gouvernement, je doute que ce soit possible. Par ailleurs, je pense que ce sera particulièrement difficile avec un gouvernement dont un des partis se réfère aux valeurs familiales traditionnelles.

C.W.: Je ne pense pas que Juncker soit le problème principal. Le Luxembourg ira dans cette direction lorsque la pression deviendra trop forte. Dans ce domaine, le Luxembourg a toujours été un pays d’arrière-garde, et c’est surtout dû à la position de force de l’église catholique.

Est-ce plus dur pour un couple homosexuel de vivre ouvertement au Luxembourg qu’ailleurs?

Y.F.: La population luxembourgeoise est certainement aussi avancée que les populations française ou allemande. Le problème chez nous vient du gouvernement, qui continue à s’inspirer des valeurs chrétiennes. Contrairement à nos deux grands voisins, nous n’avons toujours pas de séparation entre l’Eglise et l’Etat. Tant que ce sera le cas, nous n’avancerons pas plus.

Ne faudrait-il pas intensifier le militantisme pour les droits des gays et lesbiennes?

C.W.: Rosa Lëtzebuerg est une bonne organisation mais elle pourrait faire un peu plus. D’un autre côté, le Luxembourg est un petit pays et les associations manquent cruellement de militants. Le problème, c’est qu’au Luxembourg nous préférons éviter les confrontations sur de tels sujets. Il faudrait les aborder de front.

___________
Yves Frising (28 ans) et Christian Weiler (38 ans) sont ensemble depuis 1998 et ont conclu un partenariat à la mairie de Dudelange en novembre 2004.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.