Boum !

On n’y croyait plus, tellement cette histoire a été retardée volontairement ou non par les autorités (in)compétentes. Mais voilà, dans les prochains mois, un procès contre les deux ex-gendarmes Marc Scheer et Jos Wilmes aura bien lieu. Les inculpés, qui clament toujours leur innocence, seront au centre d’un feuilleton juridique qui dépasse de loin les portes du palais de justice. Car la question que veulent soulever aussi bien les avocats que le procureur est ailleurs : c’est la hiérarchie des gendarmes qui les intéresse. Et surtout le blocage systématique de l’enquête menée à l’époque et le sort réservé aux documents et pièces à conviction qui auraient mystérieusement disparu dans les arcanes du FBI. Mais, alors que notre petite affaire grand-ducale est en train de muter au polar digne d’un John Le Carré, c’est surtout la confiance dans l’Etat et dans la police qui risque de prendre un bon coup.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.