L’ADEM ou le Meilleur des mondes

Dans sa réponse à une question parlementaire de la députée verte Viviane Loschetter, le ministre du travail Nicolas Schmit, nie que le nouveau encadrement « individualisé » que l’Adem va mettre en exécution sera une stigmatisation des personnes à la recherche d’un emploi.
Schmit rappele que la convention d‘activation individualisée mentionne des mesures ciblées comme des ateliers de recherche d‘emploi ou de motivation, des bilans de compétence, des bilans d‘insertion professionnelle, des contacts avec des assistants sociaux, des formations, des cours de langue, individuellement proposées au demandeur d‘emploi pour augmenter son « employabilité ». Le conseiller professionnel doit examiner en collaboration avec le demandeur d‘emploi les différentes possibilités de recherche d‘emploi et les offres d‘emploi qui peuvent lui convenir. « Le profilage du candidat ainsi que le niveau de son employabilité seront évalués par rapport à huit domaines prévus à cet effet, y inclus les aspects sociaux et l‘état de santé en vue de promouvoir les démarches à faire pour réussir la recherche d‘emploi », précise Schmit. Et : « Le conseiller professionnel, assisté par un agent spécialisé (éducateur, assistant social ou psychologue du travail) établit un diagnostic en prenant en compte les points forts et les points faibles du demandeur. » Mais ce ne sont pas seulement des questions touchant au parcours professionnel du demandeur d’emploi qui seront prises en considération, mais aussi sa situation sociale, sa santé et sa mobilité et la garde de ses enfants. A l’avenir, les personnes à la recherche d’un emploi devront donc se mettre à poil pour décrocher un boulot dans une Adem, qui semble sortir tout droit d’un récit utopique. En plus, Schmit ne peut qu’assurer « pour le moment », que les conventions prévoient que tous les bénéficiaires reçoivent le salaire social minimum sans distinction en fonction de leur éventuel niveau d‘employabilité.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.