Arcelormittal fait chanter les Liégeois

Les
méthodes d’Arcelormittal deviennent de plus en plus honteuses : lundi
dernier, le géant de l’acier ne s’est pas gêné à mettre en péril 2.000
emplois de la « phase à froid » à Chertal près de Liège. Alors que déjà
quelques 795 postes ont été supprimés avec la fermeture de la « phase à
chaud » – autrement dit le haut-fourneau – la direction s’était engagée,
pour mieux faire passer la pilule, à investir quelques 138 millions
d’euros pour garantir et développer ce qui restait de son site. Mais
comme Arcelormittal n’a pas obtenu satisfaction dans ses tractations
avec les syndicats concernant les modalités du précédent licenciement
collectif, le groupe a retiré son investissement. Alors que, comme le
rappelle le Parti du Travail de Belgique (PTB) dans un communiqué,
Arcelormittal ne paie pas un centime d’euro d’impôts en Belgique – le
manque à gagner pour l’Etat serait, selon le PTB de plus de 500 millions
d’euros. En même temps, comme l’a écrit le Républicain Lorrain ce
mardi, les cahiers de commandes de Florange se regonflent – avec le
travail qui aurait dû être fait en Belgique. Ce qui démontre qu’à la
logique froide du profit, s’ajoute une politique anti-syndicale essayant
de monter les pays les uns contre les autres. Certes, Déi Lénk ont
rédigé un communiqué de presse commun avec le Mouvement de Gauche belge
cette semaine, mais la solidarité ne devrait pas s’arrêter là. En
attendant que les promesses de juin des ministres Montebourg et
Schneider d’une action intergouvernementale contre Arcelormittal se
réalisent.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.