CONFLITS SOCIAUX: Lourd héritage

Il n’y a pas que les coupes dans les allocations familiales qui restent dans le flou. La situation chez Arcelormittal ou encore dans le secteur du nettoyage n’est pas nette non plus et devrait interpeller le nouveau gouvernement.

(©flickr_ivy_dawned)

Comme cela s’était déjà annoncé en octobre dernier (voir woxx 1237), rien ne s’arrange dans le secteur du nettoyage. Petite piqûre de rappel : dans ce secteur, qui est de loin un des plus précarisés, les salarié-e-s sont confronté-e-s à un patronat particulièrement sourd. Tandis que les syndicats, l’OGBL en tête qui est largement majoritaire dans le secteur et qui a encore consolidé son avance lors des dernières élections sociales, se sont escrimés pendant des années en justice pour que les employé-e-s puissent être éligibles au salaire social minimum qualifié et qu’ils avaient fini par obtenir gain de cause, le patronat ne voulait rien savoir. De plus, vu que la convention collective a pris fin en avril 2013, des négociations s’imposaient de toute façon. Le patronat en avait profité pour faire entendre que, de son point de vue, c’étaient les syndicats qui avaient commencé par dénoncer la convention, puisqu’ils avaient demandé des négociations dès janvier 2013. Pour le patronat, c’étaient donc les syndicats qui mettaient en danger le renouvellement de la convention.

En tout cas, la conciliation a aussi été constatée par l’Office national du travail (ONT) l’année dernière, et depuis des discussions ont bien eu lieu, mais elles n’ont pas été fructueuses. Ainsi, le patronat avait proposé une nouvelle mesure de flexibilisation du travail – qui permettrait aussi d’assigner des heures supplémentaires, payées au tarif normal, en gardant le ou la salarié-e dans un état d’extrême précarité – tout en refusant d’augmenter les salaires. Alors que la dernière hausse date de 2007. C’est donc en toute logique que les 91 déléguées de la commission tarifaire du syndicat nettoyage ont, en grande majorité avec seulement deux voix pour, rejeté les dernières propositions patronales. Ce qui constitue aussi un feu vert pour des actions syndicales, et au pire une grève – si l’adversaire persiste dans son refus de concessions. D’ailleurs, une grève permettrait aussi de voir à quel niveau l’Etat loue les services des grandes firmes de nettoyage? Peut-être qu’il faut des bureaux non nettoyés pendant quelques semaines pour que les langues de certains politiciens se délient enfin.

Car le problème est aussi que notre nouveau gouvernement communique sans cesse – et sans dire grand chose de concret – et semble ignorer ces conflits sociaux qui risquent pourtant de lui exploser au visage. Car une grève, dans n’importe quel secteur, ça la fout mal pour la paix sociale, pourtant argument de vente numéro un de nos politiciens quand ils sont en mission économique à l’étranger.

Risque de grève aussi, mais plus flou, chez le patient chronique Arcelormittal. Le fait que l’OGBL avait joué des muscles récemment en commençant à sonder parmi les ouvriers afin de savoir qui serait d’accord pour faire grève semble du moins avoir conduit le patronat à rechercher le dialogue. A l’heure où nous mettons sous presse, les négociations sont en cours – mais une chose est sûre : le gouvernement ne peut plus jouer la grande muette sur ces dossiers brûlants.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.