FESTIVAL: Festin festif

Pour celles et ceux qui sont horrifié-e-s par les jours de fête, deux propositions : dites-vous que, en fin de compte, ce n’est que le solstice d’hiver ou envoyez-vous en l’air au X-Mas Festival à Dudelange.

Les grands fastes de Noël vous dépriment ? Vous avez envie d’écouter autre chose que les sempiternelles chansons sur la Vierge et son gosse ? Ou vous cherchez directement un endroit où dépenser la thune que votre tante vous a filée dans une enveloppe discrète, parce qu’elle ne connaît toujours pas vos goûts ? Alors rassurez-vous, la ville de Dudelange a pensé à vous.

Plus précisément ses deux bars du centre-ville, le Why Not et The Syndicate Bar, qui sur quatre jours – du 25 au 28 décembre – proposent une programmation musicale musclée, digne d’une petite fête de la musique hivernale. On commence donc jeudi soir au Why Not, avec une petite session hip-hop organisée par les patriotes locaux et sudistes de De Läbbel. Au menu : Corbi, Maka MC, david fluit, Edel Weis et BC One, de quoi faire le plein de beats après l’overdose de foie gras. Celles et ceux qui préfèrent ne pas faire trop d’expérimentations se rendront au Syndicate Bar où le DJ Olivier D. – bien connu des noctambules de la capitale – sera derrière ses plaques tournantes.

Le 26 décembre, pour bien se remettre de la gueule de bois, rien de mieux qu’un peu de rock, pas trop agressif. Comme celui que pratique Fox, groupe de vétérans un tantinet assagis comprenant d’anciens membres d’Eternal Tango, Hal Flavin et autres – ils se produiront au Why Not. Si vous préférez vous plonger dans les sons electro, c’est chez les voisins qu’il faut aller : avec Treibsand, de la deep house locale, tout comme Alex Heide et en cerise sur le gâteau mATIS, représentant techno venu de Grèce.

Le jour d’après, car il y en a toujours un, place au bad taste de Toto Gameboy au Syndicate Bar – enfin pour celles et ceux qui ne pensent pas que les jours de fête sont déjà d’assez mauvais goût. Pour les autres, l’artiste electro luxembourgeois Maximillion, qui était définitivement de toutes les fêtes en 2014 et compte apparemment bien continuer en 2015, fera chauffer les circuits au Why Not.

Enfin, pour les insatiables, le dimanche 28 décembre, il y aura du lourd et cela en double portion au Why Not : tout d’abord, les dinosaures des Kitshickers ont retrouvé la sortie de leur caverne et régaleront donc leurs aficionados avec leur mélange de noise, grind et musique expérimentale ; puis ce sera au tour des Majestic Unicorns from Hell de faire vibrer les murs et d’éclater les tympans – cet ovni métalleux sorti, comme son nom l’indique, directement de l’enfer est sûrement un bouquet final digne des quatre jours de folie de Noël dans le sud du pays.

Donc, si vous avez besoin de faire partir la déprime pendant les jours de fête, n’avalez pas des tonnes de pilules et laissez votre thérapeute savourer ses journées au golf en Nouvelle Zélande – un petit tour à Dudelange suffit amplement.

Du 25 au 28 décembre au Why Not et The Syndicate Bar à Dudelange.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.