Alternatiba : France jaune, Luxembourg gentil

L’ennemi public numéro un ? En France, ce ne sont pas les jihadistes, mais… les anti-nucléaires. Tant pis pour les cyclistes d’Alternatiba, en train de faire leur Tour de France pour promouvoir les solutions locales de lutte contre le réchauffement climatique. S’étant arrêtés devant la centrale de Fessenheim pour exprimer leur opposition au nucléaire, ils se sont vu contrôler par des policiers français, puis allemands de l’autre côté de la frontière. Bonjour l’Europe de la liberté d’expression ! Le Tour Alternatiba arrivera au Luxembourg lundi 27 juillet, où une soirée d’accueil conviviale est prévue. Il est rejoint pour cette étape par l’Altertour, projet plus modeste de même type. Le lendemain matin, les militants rencontreront la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg. L’Altertour restera encore un jour au Luxembourg avec des visites et une soirée conviviale à Beckerich. Détails : voir notre agenda et www.transition-minett.lu


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.