Délinquance : des chiffres et des préjugés

Il voulait vraiment savoir et il en a eu pour son argent. Le député ADR Fernand Kartheiser souhaitait questionner les chiffres de la délinquance liée à la drogue présentés par la police, pour savoir combien de dealers ont été condamnés, voire renvoyés dans leurs pays. Il est clair que le but de cette question parlementaire était de mettre en chiffres les amalgames faits entre étrangers et trafic de drogues. Côté amalgames, il a été servi : sur les 108 arrestations liées au commerce et au trafic de drogues en 2015, on trouve plus de cinq nationalités, dont la luxembourgeoise en première ligne. 71 affaires ont été jugées, 17 sont en cours d’instruction, 15 en attente d’une audience au tribunal correctionnel, quatre ont été renvoyées et seulement une a été classée. Quant aux renvois dans les pays d’origine, l’affaire est un peu plus compliquée. Invoquant la Convention européenne des droits de l’homme, Félix Braz explique que le renvoi d’une personne est souvent une affaire délicate et que commettre un délit ne signifie pas automatiquement un placement en centre de rétention. Certes, il est aussi parfois difficile d’établir définitivement l’identité d’une personne quand celle-ci ne coopère pas avec les autorités. Mais, au final, seules 30 personnes en tout ont été renvoyées soit dans leur pays d’origine, soit dans un autre pays européen selon la convention de Dublin.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.