Drogues : les problèmes se déplacent

Comme chaque année, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies livre son rapport sur les tendances de la consommation de substances illicites sur le continent. Et comme chaque année, le grand-duché est le seul pays à ne pas être en mesure de fournir des chiffres exacts. Si l’on s’en tient donc aux grandes tendances, on constate que la répression contre le cannabis – la drogue numéro un – ne porte toujours pas ses fruits. Les indicateurs tant pour la qualité que pour la quantité sont à la hausse et la drogue est de moins en moins importée, mais produite sur le continent. Sinon, ce sont les drogues de synthèse, des substances qui peuvent contourner la répression parce qu’elles ne sont pas encore déclarées illégales, qui avancent fortement. Concernant les opiacés, les rapporteurs constatent que ceux-ci se prennent de plus en plus en association avec des drogues synthétiques, changeant par là le cas du polytoxicomane « traditionnel ». Les médicaments détournés sont également à la hausse. Bref, si certains problèmes, notamment la morbidité des usagers problématiques, sont mieux abordés grâce à des programmes spécifiques – le problème général ne fait que se déplacer.


Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.