FEJ : Le journalisme est un bien public

À l’occasion des élections européennes, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) a publié son « Manifeste des journalistes 2019 ». Il s’agit de donner à travers une liste de huit grands principes des recommandations aux candidates et candidats afin de garantir et promouvoir la liberté de la presse, le pluralisme au sein des médias ainsi qu’un journalisme de qualité dans tous les États membres de l’UE. Les élections de cette année se tiennent en effet dans un contexte particulièrement néfaste pour la profession. Quatre journalistes ont été tués au cours des deux dernières années dans l’UE : « Une attaque sans précédent contre nos valeurs », écrit la FEJ. Dans plusieurs pays, la Charte des droits fondamentaux de l’UE n’est plus respectée en ce qui concerne la liberté d’expression. La pression sur les journalistes se voit aussi renforcée, car « la viabilité financière des médias indépendants est en jeu », avec des concentrations de plus en plus poussées et un écosystème de l’information concurrencé par « des réseaux sociaux manquant de responsabilisation ». Par ailleurs, la FEJ se prononce pour un journalisme d’investigation et éthique. Finalement, la FEJ dit non à l’impunité et exige notamment que les responsables politiques veillent à ce que les enquêtes internationales sur les assassinats de journalistes puissent être menées dans les meilleures conditions.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.