Joachim Rønning et Espen Sandberg : Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales

Il faut croire qu’un Johnny Depp sérieusement imbibé de rhum et qui cabotine tout le long du film – combiné avec quelques invités surprises – sur fond d’effets spéciaux incessants suffit à assurer le succès d’un épisode de la franchise. Tant mieux pour les fans, et tant pis pour ceux qui cherchent un renouvellement, malgré l’arrivée d’une sympathique héroïne féministe.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.