Dans les salles : Saint Omer

Les scènes de procès s’étirent d’abord en longueur, pour ensuite s’étioler et laisser place aux interrogations de la romancière, dressant un parallèle entre sa vie et celle de l’accusée. La construction de la cinéaste Alice Diop, qui vient du documentaire, est parfois trop cérébrale, mais elle installe une ambiance ambiguë qui frappe l’esprit et a séduit le jury de la Mostra de Venise, où le film a remporté le Lion d’argent.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : EO

Sorte de suite moderne au mythique « Au hasard Balthazar » de Robert Bresson (1966), le film s’attache à montrer les travers humains à travers le regard d’un âne placide… mais pas toujours. Les vignettes de scénario s’assemblent pour épingler une société mondialisée et indifférente aux autres espèces, tandis que les plans et les cadres soigneusement étudiés entraînent les émotions.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Les Amandiers

Un scénario autobiographique à fleur de peau qu’on sent capital pour la réalisatrice, même si elle se concentre sur une histoire d’amour déjà vue à l’écran plutôt que de proposer un récit choral qui célébrerait la passion dévorante du théâtre. Restent cependant quelques belles scènes : le conflit entre insouciance de la jeunesse et épée de Damoclès du sida y crée un entre-deux d’émotions qui fait mouche.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Couleurs de l’incendie

La réalisation use un peu trop souvent de mouvements de caméra ostentatoires et de musique envahissante. Demeure cependant le plaisir simple d’une histoire de vengeance dans les années 1930, scénarisée par Pierre Lemaitre lui-même d’après le second volet de sa trilogie des « Enfants du désastre ». Si Émilie Dequenne, qui était Madeleine dans « Au revoir là-haut », cède sa place à Léa Drucker pour le rôle, on ne perd pas au change : le film offre enfin, par rapport au précédent, un véritable personnage féminin fouillé.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Mascarade

Un certain étirement en longueur et un scénario d’arnaque à rebondissements dont la plupart des éléments ont déjà été vus ailleurs peuvent être, c’est vrai, reprochés au film. Il s’en dégage cependant un dynamisme réel, qui pose Nice et ses environs comme un milieu de toutes les impostures, tandis que les personnages cherchent leur place dans un monde où pas même la richesse et la célébrité ne protègent du mal de vivre.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Im Kino: R.M.N.

In R.M.N. rückt „4 Months, 3 Weeks, and 2 Days“-Regisseur Cristian Mungiu die Bewohner*innen eines transsylvanischen Dorfes in den Fokus, um die Verbindung zwischen Prekarität und Fremdenfeindlichkeit zu thematisieren. Der interessante Stoff leidet unter einem mittelmäßigen Drehbuch, das den anfangs noch komplexen Protagonisten im Laufe des Films zur karikaturhaften Nebenfigur verkommen lässt.

Bewertung der woxx: X

Alle Uhrzeiten finden Sie auf unserer Internetseite. mehr lesen / lire plus

Auf Disney+: Werewolf by Night

Wem steht das Erbe von Ulysses Bloodstone zu? Um diese Frage zu klären, veranstaltet eine Gruppe von Monsterjäger*innen eine rituelle Jagd. Ganz in schwarz-weiß gehalten ist dieser Marvel-Kurzfilm eine Hommage an Monsterfilme aus der Frühzeit des Kinos. Der Werwolf Jack Russell (Gael García Bernal) wird schnell vom Jäger zum Gejagten, was die alte Frage aufwirft, wer eigentlich das Monster ist. Kurzweilige und actionlastige Unterhaltung.

Bewertung der woxx: XX mehr lesen / lire plus

Dans les salles : The Woman King

Certes, il y a la découverte des Amazones du Dahomey, ce régiment militaire féminin dissous au 19e siècle, dans un royaume que le juteux trafic d’esclaves n’a pas protégé de la colonisation. Mais est-il bien intéressant, à l’heure des mouvements #MeToo et Black Lives Matter, de simplement servir ce scénario prévisible où les femmes noires remplacent les habituels hommes blancs dans des scènes de violence guerrière ?

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Le Petit Nicolas. Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?

Celles et ceux qui ont grandi avec le personnage de Sempé et Goscinny retomberont en enfance avec délices grâce à ce long métrage d’animation qui mêle les histoires du Petit Nicolas aux biographies de ses auteurs. Mais le film n’exclura pas les autres pour autant : dans un tourbillon d’invention visuelle, cette coproduction luxembourgeoise sait faire place à la candeur comme à la gravité, offrant en permanence l’occasion d’un sourire aux lèvres. De quoi même peut-être conquérir un nouveau public pour les livres de ce petit garçon déjà plus que sexagénaire.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Les enfants des autres

Une histoire banale ? Certes, la famille recomposée issue d’une rencontre amoureuse idyllique qui se heurte au passage du temps et aux relations précédentes, ça n’est pas nouveau. Mais la réalisation se glisse au plus près des personnages, interprétés avec justesse par Virginie Efira et Roschdy Zem, pour en faire une tranche de vie émouvante.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Tori et Lokita

Avec les Dardenne, on s’attend comme d’habitude à une réalité poisseuse et tragique jusqu’au dénouement. Enthousiastes et sceptiques n’auront, de fait, pas de nouveaux arguments à la vision de ce film. Son atout distinctif ? La belle histoire d’amitié entre les deux enfants : elle offre des scènes d’une douceur qui contraste avec la violence du quotidien, jouées avec une candeur touchante.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Im Kino: Three Thousand Years of Longing

Die Narratologin Alithea (Tilda Swinton) entdeckt einen Dschinn (Idris Elba) in einer Flasche. Bevor er ihr drei Wünsche erfüllen darf, muss er ihr erst seine Lebensgeschichte – sämtliche dreitausend Jahre – erzählen. Die Rückblenden, in denen dies passiert, sind eine opulente, unterhaltsame, aber zum Teil exotisierende Märchenstunde. Die Dialoge zwischen Swinton und Elba sind zwar gut gespielt, machen den Film aber vor allem im letzten Drittel zu langatmig.

Bewertung der woxx: XX

Alle Uhrzeiten finden Sie auf unserer Internetseite. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : La nuit du 12

Dès le début, on sait que l’enquête n’aboutira pas. C’est donc avec un esprit affûté qu’on suit ces policiers attachants qui cherchent à élucider le meurtre d’une jeune femme, en épluchant à l’écran tous les indices qui pourraient nous faire réussir là où ils échoueront. Peine perdue : la réalisation et le montage implacables nous renvoient dans les cordes. Un film éprouvant mais captivant.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Nope

Jordan Peele s’attaque aux genres fondateurs du cinéma américain populaire en y plantant un point de vue résolument afro-américain. Sous influence de ses grands aînés en permanence, parfois à la limite de la boulimie, le film bénéficie tout de même d’une énergie et d’un style maîtrisés, qui en font une fable aux images soignées propices à la réflexion.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Eyimofe (This Is My Desire)

Avec ce film réalisé par les frères Esiri, on s’étonne presque de ne pas voir les frères Dardenne à la coproduction, tant le réalisme social est présent. Avec le dépaysement en plus : devant l’objectif se débattent des personnes candidates à l’exil dans un Nigeria où les dominations, notamment de classe et masculine, s’exercent avec comme alliée la société de consommation où rien ne saurait être désintéressé. Sombre, mais fascinant.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Asako I & II (Netemo sametemo)

C’est certainement au succès de « Doraibu mai kâ » (Drive My Car) que l’on doit la présence en salles au grand-duché de ce film de Ryûsuke Hamaguchi sorti en France en… 2019. Mais cela permettra aux cinéphiles d’apprécier sur grand écran cette histoire d’amour singulière à la ligne épurée, qui dégage un charme empreint de nostalgie des premiers émois.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Auf Netflix: Stay on Board – The Leo Baker Story

Die Doku gibt den Debatten über trans Sportler*innen ein Gesicht: Der Skateboarder Leo Baker erzählt von Genderstereotypen in der Skate-Szene, inneren Kämpfen und Hass. Es sind Konflikte, die die Aussicht auf Medaillen bei den Olympischen Spielen in den Schatten stellen. Ein ergreifender Film über Identitätsfragen, Leidenschaft und Lebensziele, mitproduziert von Bakers Partnerin Melissa Bueno-Woerner und mit Beiträgen bekannter queerer sowie weiblicher Skateboarder*innen.

Auf Netflix
mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Piccolo corpo

Cette quête d’une jeune mère dans le Frioul-Vénétie Julienne de 1900 bénéficie d’images particulièrement travaillées. S’y ajoute le brassage de thèmes importants, comme l’arbitraire religieux ou la légitime aspiration à l’indépendance des femmes, pour composer dans un chaudron authentique, avec une pincée de surnaturel, un long métrage dont le souvenir reste en tête bien longtemps après la projection.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : As bestas

On hésite d’abord : le film veut-il dénoncer la mentalité étriquée des villages reculés ou bien fustiger les néoruraux idéalistes qui votent contre les éoliennes ? Et puis, dans un deuxième temps, le drame se noue et le thriller psychologique se déploie avec force dans les paysages montagneux de Galice. Une construction oppressante et réussie.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Entre la vie et la mort

Ce polar bruxellois (même si le métro filmé est celui de… Barcelone), dans le style des révélations continues au fil des séquences, est plutôt bien ficelé et bénéficie d’interprétations convaincantes, notamment celle d’Antonio de la Torre. Une efficace distraction estivale à l’ambiance noire bien rendue par une réalisation nerveuse.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus