Dans les salles : Tanguy, le retour

Le lent démarrage de cette comédie qui se repose sur ses acquis n’aide pas à déclencher les rires. Si Chatiliez retrouve après l’exposition un peu de sa verve passée, celle-ci se fonde plutôt sur la sympathie qu’il a su inspirer pour les personnages du « Tanguy » de 2001. Une suite pas entièrement convaincante.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Dumbo

La magie Tim Burton opère-t-elle dans cette nouvelle version du classique de Disney ? En partie, grâce à la désormais bien connue invention visuelle du cinéaste. Mais l’intrigue, malgré l’ajout de personnages, est relativement prévisible et le cabotinage d’une partie de la distribution peut aussi énerver. Celles et ceux qui chérissent l’original peuvent faire l’impasse.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Grâce à Dieu

L’éclectisme de François Ozon est parfois clivant, mais c’est clairement du bon côté que se situe ce film. Le sujet de la pédophilie dans l’Église catholique y est abordé frontalement, sans pourtant donner dans le pamphlet anticlérical basique. L’excellente distribution, dirigée avec maestria, y est aussi pour beaucoup.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Jiang hu er nü

Jia Zhangke déroule encore une fois son histoire sur des décennies, cette fois dans le milieu de la pègre chinoise où un amour se délite au fil des revers de fortune. En arrière-plan, les changements à vitesse grand V de la société chinoise. Du cinéma aux plans vraiment larges et avec du souffle.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Philippe Godeau : Yao

Cette histoire initiatique d’un Français d’origine africaine qui retourne sur la terre de ses ancêtres contient les habituels poncifs. Mais le Sénégal y est cinégénique, le jeune acteur émouvant et Omar Sy, qu’on sait piètre acteur de composition, plutôt juste dans un rôle qui, évidemment, lui ressemble.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

James Kent : The Aftermath

Amatrices et amateurs de mélos en auront pour leur argent avec ce film qui respecte à la lettre les codes du genre, sans beaucoup de fantaisie. Pour les autres, le sujet de la réquisition britannique de demeures allemandes après la Seconde Guerre mondiale apporte tout de même un soupçon de plus-value.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Anna Boden et Ryan Fleck : Captain Marvel

Même s’il met en scène la première femme à faire exploser le box-office avec une telle célérité, le film reste pourtant dans les schémas manichéens et superficiels. Pas sûr qu’à l’heure du #metoo, il suffise de retourner les clichés pour se trouver du bon côté de l’histoire.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Josie Rourke : Mary Queen of Scots

Même intronisées, les femmes du 16e siècle restaient à la merci d’une société orchestrée par les pouvoirs patriarcaux. C’est la leçon la plus importante à tirer de ce tableau historique, filmé avec grâce et desservi par de bonnes actrices – même si la fin est connue.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

David Lowery : The Old Man and the Gun

Le vétéran Robert Redford fait le boulot en braqueur de banques comme on n’en fait plus, systèmes de sécurité modernes obligent. Le grain de la pellicule accentue le côté vintage, les seconds rôles sont impeccablement tenus et surtout, l’absence relative de violence sur un tel sujet est singulièrement reposante.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Robert Rodriguez : Alita: Battle Angel

Pour aimer le film, mieux vaut compter parmi les adeptes de science-fiction en général ou du manga dont il est tiré en particulier. Car s’il arrive à faire croire à ce 26e siècle tourmenté, notamment grâce à son héroïne cyborg en motion capture, Robert Rodriguez ne brille pas par la construction du scénario.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Peter Farrelly : Green Book

Oui, cette balade dans le sud des États-Unis avec un artiste noir et son chauffeur blanc d’origine italienne est formatée pour les Oscars… mais la performance des deux acteurs principaux et le soin apporté à la réalisation compensent largement certaines ficelles voyantes et parfois trop appuyées du scénario.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Sergei Loznitsa : Donbass

Dans chaque guerre, c’est la vérité qui meurt la première. Dans « Donbass », au moins, elle crève de rire… Ce film exceptionnel, grinçant et brutal ne va certainement pas plaire à celles et ceux qui se positionnent pour ou contre les belligérant-e-s (ami-e-s de RT et de Sputnik s’abstenir), mais il est une formidable leçon d’humanité.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Clint Eastwood : The Mule

Est-ce le dernier film de Clint Eastwood, 88 ans ? À le voir à l’écran, dans un personnage qui lui ressemble, on pourrait le croire, et c’est terriblement émouvant. Mais au-delà de cette question légitime, le film est bien ficelé, malgré quelques longueurs narratives, et la réalisation sobre et efficace.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Rohena Gera : Sir

Tout en hésitations et en regards qui en disent plus long que des mots, le film conte un amour impossible dans une Inde où la violence feutrée des rapports de classes est naturelle, voire revendiquée. C’est beau et triste à la fois, quelquefois trop contemplatif, mais criant de vérité et très bien interprété.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Louis-Julien Petit : Les invisibles

Filmer l’exclusion des femmes sans-abri en faisant rire, mais aussi en ménageant des plages d’émotion qui rappellent le sérieux du sujet, tel était le défi à relever pour le réalisateur et sa distribution mêlant comédiennes accomplies et non professionnelles. Il est relevé haut la main, dans la lignée du cinéma de Ken Loach.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Haifaa Al Mansour : Mary Shelley

Au moins, c’est équilibré : avec un scénario aussi plat que les personnages sont fades, ce biopic rate toutes les occasions de gagner un tant soit peu en pertinence. Chapeau bas surtout pour Percy Bysshe Shelley, qu’on dirait tout droit sorti d’un nanar vampire pour adolescent-e-s en manque de romantisme kitsch.

Au Kinepolis Kirchberg. Tous les horaires sur le site.

L’évaluation du woxx : O mehr lesen / lire plus

Peter Segal : Second Act

Le woxx continue son exploration des films de Noël et du Nouvel An, puisqu’il reste encore un week-end pour en profiter. Et le blockbuster-avec-star-obligée hollywoodien de cette période entre les années n’est pas si mal, grâce à une Jennifer Lopez en grande forme.

Si la superproduction hollywoodienne de Noël l’année dernière était carrément tire-larmes et servie piètrement par un Will Smith (dans « Collateral Beauty ») plutôt terne, on a droit cette année à un « film de filles » certes vite oublié, mais au scénario (un rien) plus solide. Et puis on retrouve Jennifer Lopez qui, loin de son image glamour, assure dans un rôle de femme quarantenaire embarquée malgré elle dans une aventure professionnelle en montagnes russes. mehr lesen / lire plus

Ludovic Bernard : Au bout des doigts

Les semaines qui marquent le passage à la nouvelle année sont souvent l’occasion de sorties de films familiaux et pleins de bons sentiments. « Au bout des doigts » n’est pas une exception.

C’est un conte (de Noël, période oblige) classique, au fond, que celui du jeune de banlieue qui trouve sa voie hors de la délinquance par une activité artistique. On a même envie d’y croire, d’autant que le jeune Jules Benchetrit ne s’en sort pas mal et que la musique originale un rien banale est rehaussée par Bach, Brahms ou Rachmaninov.

C’est d’ailleurs le Deuxième Concerto pour piano de ce dernier qui est mis en valeur, puisque le protagoniste le travaille pour un grand concours international. mehr lesen / lire plus

Rob Marshall : Mary Poppins Returns

Comment résister à cette déferlante de nouvelles chansons usinées avec métier et talent ? Pour celles et ceux qui aiment aller au-delà des images, en se disant que la morale de cette suite est terriblement néolibérale : un artiste qui néglige ses finances (honte à lui) est sauvé par… un gentil banquier. Dommage pour la distribution qui brille.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Antoine Blossier : Rémi sans famille

Le roman d’Hector Malot a déjà été adapté plusieurs fois au cinéma, et même en manga. Cette version n’apporte pas grand-chose de neuf, mais est taillée de façon à émouvoir toute la famille. Pas moins légitime dans ce créneau qu’une superproduction de fin d’année, même si ce sont surtout les enfants qui apprécieront.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus