Dans les salles : Escape from Pretoria

Un peu à la manière d’un « escape game », le film déploie un modeste suspense au moyen de recettes connues, mais au moins on ne s’ennuie pas. Divertissant, tant que l’on n’en attend pas un brûlot historique contre l’apartheid.

L’évaluation du woxx : X

Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : La bonne épouse

Sous couvert de comédie (réussie) sur une école ménagère juste avant Mai 68, le film aborde le thème de l’émancipation féminine grâce à des personnages qui, au fil du temps, vont faire germer la graine de liberté cachée sous les convenances. On rit de bon cœur, avec des actrices particulièrement en verve.

L’évaluation du woxx : XX

Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : The Highwaymen

Malgré un casting de gros calibre (Woody Harrelson et Kevin Costner) et l’idée originale de raconter la mythique histoire de Bonnie & Clyde du point de vue des forces de l’ordre, le film ne décolle jamais vraiment. Trop de longueurs et de détails non essentiels l’embourbent dans les déserts texans et empêchent de faire monter la tension. Et puis on sait comment ça va se terminer…

L’évaluation du woxx : X

Sur Netflix. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : De Gaulle

La musique, qui s’immisce même dans le point culminant – l’appel du 18 juin 1940 –, est particulièrement symbolique de ce film qui espère susciter des émotions avec des ficelles usées. Dommage, car l’histoire resserrée sur cette période aurait pu fonctionner, avec de vrais choix cinématographiques. Et Lambert Wilson comme Isabelle Carré font le boulot.

L’évaluation du woxx : O

Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : Freistatt

Les images somptueuses et la réalisation soignée se combinent pour décrire un enfer, celui des camps de redressement chrétiens en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Un film qui refuse la facilité, dérangeant, brutal – mais nécessaire, dans la lignée des meilleurs drames historiques.

L’évaluation du woxx : XXX

Sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : Pyromanen

Comment devient-on pompier pyromane ? Dans cette analyse contemplative de la vie de village norvégienne, la réponse est esquissée sur fond de flammes. Un drame psychologique teinté de naturalisme nordique, où les sens restent constamment en éveil.

L’évaluation du woxx : XX

À voir sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : Ramdam

Tisser des liens entre la thématique de l’islam en France − si polarisante − et le film de famille − tant prisé dans les productions hexagonales −, le tout sur le ton de la comédie, c’est déjà louable. L’interprétation énergique apporte la touche finale à ce film malin, qui va plus loin que le simple divertissement sans pour autant se prendre au sérieux.

L’évaluation du woxx : XX

À voir sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Sur lecinemaclub.com : Sapphire Crystal

Une plongée d’une demi-heure dans une soirée d’ultrariches genevois, filmée à l’iPhone comme il se doit. Comment justifier de privilèges outranciers dans la cité du calvinisme ? Certaines s’interrogent, certains revendiquent leur attitude, tous et toutes errent dans la nuit après leurs excès. Argent ou pas, on n’échappe pas au coup de blues d’une existence pas bien remplie.

L’évaluation du woxx : XX

Sur lecinemaclub.com mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : Un adultère

Vingt ans après « La femme défendue », Philippe Harel revient au triangle amoureux. Isabelle Carré, tentatrice dans le premier opus, devient la femme trompée. Roxane Arnal, à la ressemblance troublante avec son aînée, incarne l’amante. Les deux actrices offrent une prestation touchante dans ce film jamais sorti au cinéma, mais à la légèreté et au charme certains.

L’évaluation du woxx : XX

À voir sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : Plan 9 from Outer Space

Et si le confinement permettait de (re)découvrir des « nanars » élevés depuis au rang de films cultes ? Parmi ceux-ci, le film d’Ed Wood serait à placer au premier rang. Ces extraterrestres qui profanent les sépultures de la petite ville de San Fernando ont fait date dans l’histoire du cinéma. Scénario abracadabrantesque, effets spéciaux au mieux kitsch et au pire ridicules, jeu exagéré… tout est réuni pour faire d’un raté initial un bonheur de cinéphile.

L’évaluation du woxx : XX

Sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Sur Netflix : The Irishman

Oui, c’est long, mais ça en vaut chaque instant. L’épique fresque sur les liens entre mafia, politique et monde syndical de Scorsese ne profite pas uniquement d’un casting de rêve, mais d’un amour pour le détail et la tragédie humaine qui en font déjà un classique. Pour un confinement sous la pluie, il n’y a pas mieux !

L’évaluation du woxx : XXX mehr lesen / lire plus

Sur lecinemaclub.com : I Signed the Petition

Bref et percutant : une conversation téléphonique entre deux Palestiniens − le réalisateur au Danemark et son ami à Londres − sur l’utilité d’une pétition demandant l’annulation d’un concert de Radiohead en Israël. Dix petites minutes où sont résumées les impasses d’un conflit qui dure, sur des images Super 8 floues comme il se doit.

L’évaluation du woxx : XX

À voir sur lecinemaclub.com mehr lesen / lire plus

Sur lecinemaclub.com : Braguino

Deux familles voisines dans l’immensité de la taïga, deux modes de vie : l’un privilégiant l’harmonie avec la nature, l’autre misant sur l’accueil illégal de chasseurs amateurs de sensations fortes. La tension est palpable. Beau et triste à la fois, ce documentaire qui flirte avec l’art vidéo a été programmé lors du dernier Luxfilmfest.

L’évaluation du woxx : XXX

À voir sur lecinemaclub.com mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : L’intrusa

Dans cette banlieue défavorisée de Naples, la violence est tacite, l’engagement de la directrice du centre de loisirs et son équipe est sans faille, mais la méfiance des petites gens est de mise lorsqu’une femme de mafieux y est hébergée. Mince espoir dans ce film intègre, l’innocence de l’enfance. On s’y raccroche , même si c’est une illusion.

L’évaluation du woxx : XX

À voir sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Sur arte.tv : Wadjda

Le premier film saoudien, réalisé de surcroît par une femme, ça n’est pas rien. Et si le scénario et la cinématographie sont quelquefois simplistes dans leur réalisme revendiqué, on ne peut s’empêcher de ressentir une forte empathie pour cette jeune fille, qui évolue avec candeur dans la société d’oppression larvée de son pays. Une jolie (re)découverte.

L’évaluation du woxx : XX

À voir sur arte.tv mehr lesen / lire plus

Dans les salles : The Invisible Man

Malgré une performance mémorable d’Elisabeth Moss et une distribution en général convaincante, cette revisite féministe de l’homme invisible souffre de lourdeurs démonstratives appuyées par la musique et les panoramiques angoissants. Un film popcorn et petites frayeurs parfait pour amateurs et amatrices du genre, c’est tout.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Das Vorspiel

Tiraillé entre le portrait de femme (excellente Nina Hoss) et le thriller psychologique à composante musicale, le film, comme sa protagoniste, ne sait pas forcément bien où il va. Mais même s’il s’éparpille, restent longtemps en tête ces notes de Bach arrachées à un élève par une professeure possessive.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : La vérité

Hirokazu Kore-eda se met en tête de tourner en France : heureusement, son style de cinéma familial s’y acclimate plutôt bien, sans atteindre cependant l’intensité de ses films précédents. Juliette Binoche et Catherine Deneuve, qui se joue quasiment elle-même, forment un duo bien assorti.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Les traducteurs

Le terme « europudding » a été utilisé par les critiques à propos du film. Oui, ces traducteurs et traductrices qui s’expriment dans un français idiomatique nuisent à la vraisemblance. Cela dit, l’intrigue policière, si elle n’égale pas les sommets du genre, est suffisamment bien ficelée pour divertir.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Dans les salles : Le prince oublié

Le scénario est plutôt habile, avec ses allers-retours entre la réalité et le monde des contes. Il est malheureusement médiocrement incarné par une distribution inégale – où seule Bérénice Bejo semble à l’aise – et des effets spéciaux d’un niveau inférieur aux possibilités actuelles. Pour les enfants, à la rigueur.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus