L’essentiel Radio au nom du pluralisme ?

L’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel (Alia) vient d’attribuer le réseau d’émission n° 2 au projet « L’essentiel Radio ». Le seul concurrent était le projet AirFM 24. L’Alia avance qu’un des aspects importants pris en compte tient au pluralisme des médias au Luxembourg, mais conclut que « la candidature de L’essentiel Radio s’est imposée ». Si la permission avait été accordée au nouveau service proposé par AirFM 24, l’offre de programmes existante aurait effectivement été élargie. Mais l’Alia indique n’avoir pas pu déceler « d’éléments (…) qui auraient démontré dans quelle mesure le nouveau programme se distinguerait par rapport à l’offre radiophonique existante ». L’attribution du réseau à L’essentiel Radio, par contre, lui donne surtout la possibilité d’élargir sa couverture, alors que le concept et la ligne éditoriale seront maintenus. Élargir un service existant sans le changer apporterait donc plus de pluralisme qu’en créer un nouveau. Comme par ailleurs AirFM 24 s’appuie beaucoup sur « l’engagement bénévole de quelques passionné-e-s », l’Alia s’inquiète de sa longévité, alors que L’essentiel Radio « peut se targuer d’une structure sociétale solide apte à garantir la pérennité de son projet ». Faut-il rappeler que des quatre réseaux créés en 1991, un s’est cassé la gueule (DNR) et deux autres n’ont survécu que parce qu’ils se sont fait racheter par respectivement Saint-Paul et RTL – vive le pluralisme ! Seule Radio Ara a su se maintenir depuis 27 ans… grâce, justement, à « l’engagement bénévole de quelques passionné-e-s ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.