Optimisation résidentielle : Let’s make it happen !

L’Asti (Association de soutien aux travailleurs immigrés) réagit au projet du gouvernement d’introduire une autorisation de séjour « pour investisseur » à travers sa réforme de la loi sur l’immigration.

Sortez le portefeuille, on vous ouvrira les portes… (Photo : 401kcalculator.org)

Sortez le portefeuille, on vous ouvrira les portes… (Photo : 401kcalculator.org)

« Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde ! », dit-on quand on parle de la venue des demandeurs de protection internationale ou de l’arrivée de migrants économiques de pays hors de l’Union européenne. Par contre, accueillir la richesse du monde, peu importe sa provenance, intéresse bien des pays et en particulier le Luxembourg.

La Chambre des députés travaille actuellement sur le projet de loi 6992 portant réforme de la loi sur l’immigration. Prétendant transposer des directives européennes, le législateur veut en profiter pour insérer dans son projet de loi une nouvelle autorisation de séjour « pour investisseur », accordant ainsi la liberté de circulation dans l’espace Schengen à ceux disposés à sortir leur carnet de chèques.

Auront accès au séjour au Luxembourg les personnes prêtes à investir chez nous au moins 500.000 euros, le « jackpot » revenant à ceux déposant dans une banque luxembourgeoise 20 millions d’euros.

Il est légitime qu’un pays recherche des investisseurs économiques. Attirer ceux-ci par une autorisation de séjour tout en prévoyant dans le texte du même projet de loi d’élargir le délai maximal d’emprisonnement des familles au Centre de rétention de 72 heures actuellement à sept jours à l’avenir montre une attitude peu soucieuse des droits de l’homme.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, ne cesse de critiquer les atteintes de certains pays aux droits fondamentaux, notamment au droit d’asile. Dans le même temps, le Luxembourg ouvre grande la porte à ceux qui peuvent se payer une adresse au sein de l’Union, mais n’ouvre que difficilement celle-ci aux ressortissants de pays hors Union européenne. Pour l’Asti, cela équivaut à une « optimisation résidentielle » !

Cette optimisation résidentielle se fait aussi pour les « cerveaux », car le projet de loi ouvre la possibilité aux étudiants de l’Université du Luxembourg de rester légalement au pays après leurs études. Ces personnes hautement qualifiées ne vont-elles pas manquer aux pays en voie de développement ?

Notons que le regroupement familial sera facilité par la suppression – dans certains cas – du délai actuel d’un an, les autres conditions de regroupement familial n’ayant malheureusement pas été allégées.

Avec ce projet de loi, le gouvernement et la Chambre des députés montrent une vision de l’immigration centrée sur des populations riches et qualifiées. Le Luxembourg met ainsi en place l’optimisation résidentielle ! Let’s make it happen !


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.