Réforme fiscale : le CTJL s’immisce

Le collectif Tax Justice Lëtzebuerg (CTJL), fondé à la suite des révélations Luxleaks et qui s’est donné comme objectif de contribuer au débat autour de la fiscalité au Luxembourg, réagit au projet de réforme fiscale du gouvernement – et n’est pas tendre. « Modernisation du système redistributif », tel qu’avancé par la coalition ? « Modifications mineures à la structure existante des prélèvements fiscaux », dit le CTJL. Des modifications qui, de plus, ne mettraient pas en cause « l’orientation générale » du modèle fiscal et ne rendraient pas les recettes « plus résilientes aux chocs extérieurs qui menacent notamment les niches fiscales luxembourgeoises sous pression internationale ». D’ailleurs, explique le collectif, grâce à ces niches fiscales et à d’autres dispositifs – le tourisme à la pompe, par exemple -, « nous bénéficions de recettes qui devraient logiquement se retrouver dans le budget de nos voisins » – chose qui mériterait de plus amples réflexions. De plus, la réforme fiscale telle que prévue ne contribuerait pas à créer une fiscalité plus juste au Luxembourg. « Une des raisons en est certainement que ceux qui profitent le plus de la structure existante n’ont guère intérêt à la remettre en cause », déduit le CTJL.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.