Soirée de solidarité
 : Pour la Grèce


C’est à un alléchant après-midi que convie le « Comité de solidarité avec la Grèce » ce dimanche 27 novembre, avec la poésie d’Anise Koltz et une belle brochette de musiciens qui rendront hommage à des compositeurs helléniques.

1399eventInfatigable malgré ses 88 printemps, Anise Koltz n’en finit pas de se démener pour la Grèce. Depuis plusieurs années déjà, en dehors des structures classiques d’une ONG, mais avec le soutien de l’ambassade grand-ducale à Athènes, la poétesse récolte des fonds avec des amis et se rend régulièrement sur place pour vérifier qu’ils arrivent à bon port.

Profondément solidaire de toutes les douleurs, elle a choisi cette cause pour sa proximité européenne, qui la fait parfois passer au second plan. Et opiniâtrement, elle a contribué de façon modeste mais efficace à alléger les souffrances de la frange de la population grecque la plus touchée par la pilule libérale de l’Union européenne et du Fonds monétaire international. Car en Grèce, dans notre Europe au modèle social tant vanté, c’est notamment la situation sanitaire qui ne s’arrange pas : une récente étude du très sérieux « Lancet » britannique en décrit les points noirs, du sous-financement chronique de la santé publique à l’augmentation importante du taux de suicide. Les médicaments manquent, à tel point que les expatriés grecs en emportent dans leurs bagages lorsqu’ils visitent leur pays d’origine.

D’où l’idée du Comité de solidarité avec la Grèce, en partenariat avec Pharmaciens sans frontières, d’organiser ce bel après-midi, qui permettra d’allier le plaisir poétique et musical au soutien d’une cause juste. En effet, les bénéfices réalisés serviront à financer les cliniques de solidarité sociale de Thessalonique et de Chania ainsi que des aliments pour des épiceries sociales.

Invitée d’honneur, la grande dame de la poésie francophone fera donc lecture d’un choix de textes. Une lecture d’Anise Koltz, c’est l’assurance d’une plongée dans un monde de mots tranchants et à la colère sourde, qui contraste violemment avec le petit bout de femme à la voix frêle qui les déclame. Une expérience immersive qui à elle seule vaudrait le déplacement.

Mais le programme est particulièrement alléchant aussi du côté musical : tout d’abord, Henri Foehr (violoncelle), Hany Heshmat (guitare), Vania Lecuit (violon), Béatrice Rauchs (piano) et Aniela Stoffels (flûte) proposeront un récital entièrement consacré à la musique grecque du 20e siècle. On pourra y entendre évidemment le compositeur peut-être le plus connu du grand public, Mikis Theodorákis, 91 ans, célèbre pour ses musiques de film (« Zorba le Grec »), mais aussi entre autres les non moins talentueux Manólis Kalomíris, mort en 1962, et Savvas Zannas, compositeur contemporain.

Le pianiste Georges Prantzos clôturera lui l’après-midi en interprétant des pièces de Theodorákis encore, ainsi que de Mános Hadjidákis. Et à un programme alléchant, il fallait bien un pendant gastronomique : des mezze grecs seront offerts à l’issue de la représentation.

Tous les ingrédients – poétiques, musicaux et gastronomiques – seront donc réunis ce dimanche pour un bel après-midi solidaire avec la Grèce. Un événement à l’image des habitants de ce pays, qui dans la crise gardent leur joie de vivre intacte. Raison de plus pour aller fêter la culture hellénique à Dudelange.

Ce dimanche 27 novembre à 17h, au centre culturel opderschmelz de Dudelange. 
Le prix d’entrée solidaire est de 25 euros.

Cet article vous a plu ?
Nous offrons gratuitement nos articles avec leur regard résolument écologique, féministe et progressif sur le monde. Sans pub ni offre premium ou paywall. Nous avons en effet la conviction que l’accès à l’information doit rester libre. Afin de pouvoir garantir qu’à l’avenir nos articles seront accessibles à quiconque s’y intéresse, nous avons besoin de votre soutien – à travers un abonnement ou un don : woxx.lu/support.

Hat Ihnen dieser Artikel gefallen?
Wir stellen unsere Artikel mit unserem einzigartigen, ökologischen, feministischen, gesellschaftskritischen und linkem Blick auf die Welt allen kostenlos zur Verfügung – ohne Werbung, ohne „Plus“-, „Premium“-Angebot oder eine Paywall. Denn wir sind der Meinung, dass der Zugang zu Informationen frei sein sollte. Um das auch in Zukunft gewährleisten zu können, benötigen wir Ihre Unterstützung; mit einem Abonnement oder einer Spende: woxx.lu/support.
Tagged .Speichere in deinen Favoriten diesen permalink.

Kommentare sind geschlossen.