Mudam : visites record et placard doré

Alors qu’il aurait pu accueillir Angela Merkel hier jeudi dans son musée et lui expliquer les atouts des machines à caca de Wim Delvoye, Enrico Lunghi a, comme on le sait, définitivement quitté son poste. Après n’avoir reçu qu’un blâme de la part du ministre de la Culture Xavier Bettel, il est donc définitivement réintroduit dans la fonction publique. Plus précisément au Script (Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques) rattaché au ministère de l’Éducation nationale – donc bien écarté de la culture. Quant à la nature exacte de ses fonctions, Lunghi n’a pas donné de détails à la presse, prétendant que cela allait être défini. Ce qui donne à penser qu’il s’agit plutôt d’une voie de garage que d’une deuxième carrière. En même temps, son ancien musée vient de publier un nombre de visites record pour l’année écoulée, avec quelque 100.000 visiteurs, ce qui représente une hausse de 6,7 pour cent. Même si ce chiffre s’explique partiellement par les cérémonies du dixième anniversaire du Mudam, personne ne pourra prétendre que le musée était géré de façon inefficace avant l’éclatement de l’« affaire Lunghi ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.